Loading...

Adresse:14a quai Koch (Strasbourg)

From Archi-Wiki

14a quai Koch

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction 1913
Architecte Auguste Muller
Auguste Mossler
Entrepreneur Urban Famille d'entrepreneurs et d'architectes
Agence d'architecture Müller & Mossler
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1913
Architecte Auguste Muller
Auguste Mossler
Entrepreneur Urban Famille d'entrepreneurs et d'architectes
Agence d'architecture Müller & Mossler

Bref historique

Bel immeuble de quatre étages, dont les maîtres d'oeuvre et maîtres d'ouvrage sont les architectes associés Auguste Muller et Auguste Mossler, dont les bureaux étaient situés au 19, avenue des Vosges. C'est eux qui font les calculs statiques (Statische Berechnung). L'entreprise de construction est le Baugeschäft de Charles Urban, situé 15 rue de Neufeld, au Neudorf.

L'autorisation de construire est accordée le 2.4.1913, avec un avenant du 22.7.1913. La construction est achevée au 22.12.1913. On notera que, d'après le plan de situation, cet immeuble jouxte un autre immeuble qui est l'oeuvre des mêmes architectes, et dont la façade constitue le n° 21, rue du Maréchal Joffre (à l'époque Möllerstrasse).

Un courrier avec dessin d'Auguste Mossler, daté du 29.7.1914, concernant le rez-de-chaussée, demande semble-t-il à la Ville un aménagement par rapport à l'ancien permis de construire. On notera que c'est précisément au rez-de-chaussée qu'Auguste Mossler installera son bureau plus tard, et en particulier lorsque son association avec Auguste Muller s'arrêtera, ce dernier se retirant des affaires (voir courrier du 26.5.1923).

Descriptif architectural

Bel immeuble avec oriel central sur deux travées surmonté d'un fronton.

L'oriel est décoré de pilastres dont les ordres s'embellissent à mesure que les étages sont élevés.

A noter qu'au dernier niveau, juste sous le fronton centrale, une des fenêtres est garnie d'une rotonde. Le fronton est quant-à-lui recouvert d'un bardage en bois, qui ne semble pas d'origine (pas plus que la rotonde)

Analyse des plans

Le plan de l'immeuble est en U avec cour intérieur entre les 2 ailes du bâtiments.

Les appartement des étages comportent sept pièces principales. L'aile côté rue possède deux pièces de réception côté rue et une chambre côté cour.

L'aile côté cour comporte quatre chambres et une salle de bains. On notera que deux chambres sont en enfilades. La cuisine et les toilettes se trouve entre les deux corps de bâtiment.

L'immeuble comporte deux escaliers, un principal et un escalier de service qui dessert un dégagement secondaire et la cuisine.

L'étage mansardé possède de nombreuses chambres de services. Mais on notera aussi la présence d'un grand "atelier", ainsi dénommé sur le plan, d'une superficie d'au moins 30 m² et donnant sur le balcon. En consultant les annuaires des années 1930 à 1935, on constate qu'un artiste peintre y a élu domicile . En effet, le peintre et caricaturiste Jacques Gachot [archive] (Strasbourg 1885- Strasbourg 1954) partage à cette époque le 5ème étage avec un négociant. On peut donc penser que les chambres de bonnes ont été peu à peu transformées en logements et que l'artiste s'est organisé ici pour se loger et en même temps se consacrer à son art.

Il faut donc rendre hommage aux architectes Muller et Mossler d'avoir prévu dès l'origine cette disposition ouverte à la création. On peut préciser que Jacques Gachot adhéra en 1919 au Groupe de Mai, dont la section de peinture se composait de dix peintres et dessinateurs. Le Groupe de mai représenta une étape importante de l'histoire de l'Art en Alsace, continuant, en la rénovant, la tradition de l'école alsacienne de peinture du XIX e siècle. On pourra découvrir ici des oeuvres de Jacques Gachot [archive], comprenant en particulier un portrait de Germain Muller daté de 1954.2.

L'analyse des plans permet de conclure que cet immeuble était destiné à une classe sociale privilégiée.

Information 3

Date environ 1985

Trois photos, de qualité médiocre, datant des années 80, présentent cependant un intérêt, en raison du caractère prestigieux de cet immeuble

Autres vues sur cette adresse

Références

  1. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 727W159
  2. notice d'Isabelle Blondé et de René Muller, page 1091 du n° 12 du Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne
  3. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 727W159