Loading...

Adresse:143 route de Lyon (Illkirch Graffenstaden)

Aus Archi-Wiki

143 route de Lyon

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction environ 1736
Structure Villa

Date de remontage environ 1935
Structure Maison

Date de extension environ 1955
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Premières traces1

Date environ 1736

Important bâtiment au sujet duquel les premières traces écrites remontent à 17362.

Il a été construit par Claude Sadoul2.

A l'origine, cet imposant bâtiment est propriété des Hospices de Strasbourg. Le magistrat Barth l'achète en 1777, et ses descendants vendent le bien en 1802 au baron Steckaloff, ancien chambellan du tsar2. Le baron de Livio le rachète en 1804, avant de le céder, dix ans plus tard, à son fils Etienne, alors directeur de la Monnaie de Strasbourg2. En 1826, la propriété est acquise par Georges Rohmer, originaire de Kogenheim, qui fait fortune comme fournisseur de vivres, de matériels et de chevaux aux armées napoléoniennes2. Le domaine passe à ses cousins, les Fux-Koessler, puis à François Laugel vers 1900 (d'où son nom Villa Laugel). En 1926, la propriété est démantelée.

L'association Foyer Sainte-Marie-Madeleine se constitue en 1934, avec le soutien de Mgr Ruch, évêque de Strasbourg, afin de créer un foyer pour filles-mères2. Elle rachète la propriété pour 380 000 francs et est géré la congrégation des soeurs franciscaines de Sainte-Blandine de Metz2. Pendant la Seconde Guerre mondiale, c'est une maternité2.

Il est mentionné l'existence d'une très belle chapelle autrefois2.

Il est question aujourd'hui qu'il retrouve sa fonction de logement pour femmes enceintes ou avec enfants2.


Descriptif architectural

Bâtiment de deux étages dont le dernier est mansardé, qui comptait avant son extension huit travées de fenêtres côté route de Lyon. De plan rectangulaire, il a la particularité de posséder deux portes d'entrées identiques séparées par les deux travées centrales. Ces portes ont des linteaux à plate-bande surmontés d'une corniche. L'ensemble est assez sobre avec des fenêtres rectangulaires sans décor particulier, et semble avoir été remanié au XIXe siècle. On peut encore noter que ce bâtiment fait face à l'orangerie de l'ancien château Klinglin construite en 1735.

Bâtiment annexe, ancienne maison de campagne

Date environ 1935

Orienté vers la rue du Fossé Communal, un bâtiment d'un seul niveau avec sous-sol se dresse tel une fabrique de jardin dans le parc à l'arrière du domaine. Il possède une loggia avec trois arcs en plein cintre. La partie correspondant au premier étage de la façade du 136 Grand Rue (Strasbourg) qui a été démoli en 1934 dans le cadre de la Grande Percée a été réutilisée ici. Il s'agit à l'origine d'une maison de campagne pour le directeur des chaussures André, qui a été cédée au Foyer Marie-Madeleine fin 19682.



Extension du bâtiment côté route de Lyon

Date environ 1955

Les trois travées qui prolongent le bâtiment côté est ont très probablement été ajoutées en 1955, date à laquelle une extension est mentionnée2. Cette extension reprend le style de l'existant, mais anéantit l'effet de symétrie originel.

Vues du bâtiment ancien au début du XXIe siècle

Le Foyer Marie-Madeleine occupe le bâtiment.

Références

  1. Le Patrimoine des Communes du Bas-Rhin (page 542)
  2. a b c d e f g h i j k et l DNA - Dernières Nouvelles d'Alsace (journal quotidien) - DNA du 20/5/2015 - Les racines du foyer [archive] (article qui retrace toute l'histoire du bâtiment, d'après le travail de Jean-Rémy Butterlin, membre de la Société d'Histoire des quatre cantons