Loading...

136 Grand Rue (Strasbourg) (Démoli)

From Archi-Wiki

136 Grand Rue

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction environ 1400
Structure Immeuble
Courant architectural Gothique

Date de transformation environ 1730
Structure Immeuble
Courant architectural Baroque

Date de construction 1874
Structure Immeuble
Courant architectural Néo-Renaissance italienne

Date de démolition 9/1934
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse

Construction

Date environ 1400

Le bâtiment situé à cet emplacement est très ancien, puisqu'il possède un pignon crénelé gothique encore visible sur une photographie de 1934 prise avant la démolition.

Transformation

Date environ 1730

C'est Gaspard Hatzel (Directeur de la chancellerie) qui entreprit les travaux de reconstruction de la maison vers 17301. Il s'agit sans doute plutôt d'une transformation lourde, car le pignon gothique est conservé.

Le portail d'entrée possède une morphologie peu courante, avec un fronton cintré brisé surmonté d'un autre fronton cintré complet. Il est flanqué de pilastres, la clef de cintre est ornée d'une console qui fait le lien avec le fronton sommital. Les fenêtres des étages sont dotées de chambranles à crossettes, rectangulaires au premier et au deuxième étage, avec des arcs surbaissés au troisième étage.

Le mur d'enceinte à droite, surmonté d'une balustrade ornée de vases est pourvu d'une porte dont l'encadrement reprend le principe des frontons du portail de l’immeuble, mais les pilastres y sont placés de biais, lui donnant une allure totalement baroque.

D'autres photos de cet immeuble sont visibles sur le site des Archives de la Ville2.

De 1820 à 1823, l'immeuble, situé à l'angle de la Grand-Rue et de la rue de la Chaîne renferma les bureaux de la Poste1.

Construction

Date 1874

Construction d'un 2e bâtiment en 1874 sur le terrain resté libre au coin de la rue de la Chaîne (voir plan de 1852).

Le portail baroque a été intégré à la construction, les balustres ont peut-être aussi été récupérés. Les trois arcades du premier étage et la balustrade de la toiture donnent au bâtiment un air de Renaissance italienne.

Démolition

Date 9/1934

Immeuble démoli en septembre 1934 dans le cadre de la 2ème phase de la Grande Percée3. La façade du premier étage a été récupérée et remontée à Illkirch Graffenstaden.

Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Raphael PROT

63 months ago
Score 0

Quelques détails sur la Grande Percée et les réactions d'habitants (difficile de classer des infos sur des immeubles qui n'existent plus)

La ville gagne finalement les différents procès dont le plus laborieux « l'affaire Eugène Braun », particulier cherchant à garder son logement par tous les moyens : « Les travaux, non seulement ne sont pas encore commencés, mais ne sont même pas encore votés, les crédits n'existant pas encore. Si je sors, il en résulte une perte de loyers injustifiables pour la ville ».

L'achat des dernières parcelles a lieu en 1935. Parallèlement de nombreux accords sont trouvés avec d'autres artisans, c'est le cas par exemple de « l'affaire Stein ». Dans cette dernière la ville souhaite exproprier le propriétaire du 136 Grand'rue, cependant les indemnités d'expropriation sont trop élevées à cause de la durée de son bail de plus de six ans. L’Office Public d'Habitation propriétaire de toutes les futures parcelles du deuxième tronçon de la percée décide de lui attribuer un magasin et un logement dans les futures constructions. L'affaire est résolue rapidement.1

(1870-1939), AVCUS, 103 MW 39, Lettre de G.Merckel (avocat) au maire datant du 2 février 1933.

Jean-Michel Wendling

63 months ago
Score 0
Les deux portails semblent remonter au XVIII° siècle. La maison d’angle était occupée par un mur à balustrade, comme celle qui subsiste au-dessus du rez-de-chaussée. C’est ce qu’on voit sur les élévations dessinées pour le plan-relief de 1830. Les portails sont sans doute dus à la famille de Flachslanden, propriétaire des lieux de 1747 à 1795.

Jean-Michel Wendling

63 months ago
Score 0
La partie de la maison n° 136 qui forme la rue de la Chaîne n’existait pas encore en 1838 (plan cadastral) ni sur le plan ci-dessus (1852). Le cadastre qui indique une forte augmentation de revenu (1530 francs contre 810) suite à l’agrandissement terminé en 1874 permet de dater ce bâtiment.

Aw2mw bot

63 months ago
Score 0
Je crois bien que le 136 (et le 138, à gauche) étaient le célèbre poêle des Maréchaux, dont la galerie intérieure a été remontée à l'œuvre Notre-Dame. La façade que montre la photo est XIXe (sauf la porte ?), mais le côté de la rue de la Chaîne semble intact.
  1. Strasbourg, réaménagement urbain de l'ancienne forteresse au tournant du 20ème siècle