Loading...

12 avenue de la Marseillaise (Strasbourg)

From Archi-Wiki

12 avenue de la Marseillaise, 2bis rue Pierre Bucher

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1897 à 1899
Architecte Franz Lütke
Heinrich Backes
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1897 à 1899
Architecte Franz Lütke
Heinrich Backes

Immeuble de qualité construit à la toute fin du XIXe siècle à l'angle de la rue Pierre Bucher et de l'avenue de La Marseillaise.

Au-dessus d’un rez-de-chaussée en pierre consacré pour sa plus grande part, et dès l’origine, à un espace de restauration, on trouve trois étages et un étage mansardé.

On observe, à l’angle, des chaînages d’angle, ainsi que trois balcons aux consoles à chaque fois différentes.

Deux autres séries de trois balcons ornent les deux larges façades rue Pierre Bucher et avenue de la Marseillaise.

Un bandeau en pierre sépare les deux premiers étages du troisième étage, plus réduit, mais surmonté d’une remarquable corniche en surplomb.

Les encadrements en pierre des deux premiers étages sont ornés de décors néoclassiques particulièrement soignés.

Le maîtres d’œuvres sont les architectes Franz Lütke et Heinrich Backes, dont l’immeuble constitue probablement l’une de leurs premières réalisations en tant qu’associés.

Le maître d’ouvrage est Georges Rettig, dont on peut lire les initiales GR stylisées au-dessus de l’entrée de l’établissement de restauration. On a pu vérifier, grâce à des photos d'archive, qu'elles avaient été recouvertes et donc cachées (photo de 1986), puis à nouveau rendues visibles (photo de 1996).

Parmi les documents joints, on trouvera quelques dessins et plans des architectes Lütke et Backes, ainsi qu’une publicité pour un salon de coiffure, datant de 1912, lequel se situait peut-être avenue de la Marseillaise, à proximité de l’immeuble contigu.

Un document datant de 1932 fait mention, sans doute pour la première fois de l’ estaminet « Taverne Française », où l’on servait à l’époque de la bière Schutzenberger. Aujourd’hui, l’origine de la bière semble avoir changé, mais le nom de l’établissement est toujours « Taverne Française ».

Une photo d’archive montre par ailleurs que le magasin à proximité de l'immeuble contigu avait abrité en 1953 les bureaux de la « Station Service Marseillaise ».

Enfin, le dossier contenant les documents concernant la construction nous informe aussi qu'en 1965, la propriétaire de l'immeuble fait appel à l'architecte Oscar Burger, situé 13 rue Ohmacht, pour procéder à l'agrandissement des salles de bain, à la construction de balcons (probablement sur la façade arrière ), d'une cheminée pour le chauffage central et de débarras aux combles.

Photos d'archive2

Date 1983 à 1996

Bien qu’elles soient souvent de qualité médiocre, ou, pire, ne présentent aucun intérêt, les photos d’archive peuvent cependant permettre parfois de répondre à des questions, qui sans cela, resteraient sans réponse.

Ainsi, on voit que sur la photo de l’entrée du débit de boissons, datée de 1986, une enseigne lumineuse « Taverne Française » a été apposée, qui a disparu en 1996, puisqu’on discerne bien sur une photo de cette époque les initiales GR du premier propriétaire Georges Rettig, encore visibles aujourd’hui.

On voit par ailleurs qu’en 1983, le magasin à proximité de l’immeuble contigu était occupé par les « Assurances Burel ».

Vues actuelles de l'immeuble

Date 2019

Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Wilfred HELMLINGER

9 months ago
Score 0
Merci pour votre commentaire et pour la précision. Concernant l'espèce de doublon, je vais le supprimer, car il ne présente aucun intérêt. Je l'avais d'ailleurs déjà repéré lorsque j'avais documenté l'adresse, autant par négligence que par prudence, car avant de supprimer quelque chose, deux avis valent mieux qu'un...

S R.

9 months ago
Score 0

Il y a une deuxième fiche pour le même bâtiment (2bis rue Pierre Bucher). Je n'ai pas fait de redirection vers le n°12, car j'ignore si ce n°2 bis existe ou a existé, vu qu'il n'y a pas de porte vers la rue Pierre Bucher. Si cette adresse n’existe pas, il faudrait supprimer le doublon.

Par ailleurs, en regardant l'Adressbuch (annuaire d'adresses) de 1899 à l'adresse Königsstrasse 12 (Königsstrasse étant l'ancien nom de l'avenue de la Marseillaise), on peut constater que l'immeuble était déjà habité à cette date.

Wilfred HELMLINGER

10 months ago
Score 0
Et pourtant j'avais cru que j'avais tout bien examiné ! Merci Fabien !

Wilfred HELMLINGER

10 months ago
Score 0
Il en est de même pour le texte de la deuxième section, qui ne s'affiche pas non plus en entier.

Digito

10 months ago
Score 0
il manquait simplement la balise </gallery>, c'est corrigé

Wilfred HELMLINGER

10 months ago
Score 0
Il y a sûrement un problème de "bug" sur le site, car, malgré toutes mes tentatives, le titre et la cote de la deuxième section ne s'affiche pas normalement. Je laisse donc les choses en l'état pour le moment.