Loading...

12 Rue de la Râpe (Strasbourg)

From Archi-Wiki

7 rue des Ecrivains, 12 Rue de la Râpe

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1747
Entrepreneur Jean Maurer
Maître d'ouvrage Jacques Louis Willamme
Structure Immeuble
Courant architectural régence
rococo

Inscription à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques 29/4/1931
Consultez les 2 actualités de l'adresse


Historique1

Zu dem Barte 1301.

Zum Barth 1537, 1587, 1625, 1673, 1748.

1746: Zum Bierbaum, au Poirier, nouvelle construction

Maison dite: " A la Lanterne " 1766, 1786, 1841.

Maison de Cagliostro, l'intrigant2

Date 1747
Entrepreneur Jean Maurer
Maître d'ouvrage Jacques Louis Willamme

Ce bel immeuble possède côté rue de la Râpe un portail ouvragé avec une superbe imposte à volutes de style rococo qui s'inspire du Palais Rohan voisin.

La maison a pris le surnom de "la Lanterne" en raison des nombreuses fenêtres présentes sur ses trois façades (on en dénombre 60 !). Un superbe balcon long de 15m avec un garde-corps en ferronnerie se trouve au 1er étage.

A l'angle, face à la rue des Veaux, se trouve une statue de la Vierge au lys dans une niche de style rocaille3.

On trouve dans un immeuble au 89 rue des Grandes Arcades, une femme sculptée également dans une niche d'angle au 1er étage.

La maison fut occupée de 1780 à 1783 par Giuseppe Balsamo, né à Palerme en 1743, mourut à Rome en 1795, qui se fit appeler Alexandre, comte de Cagliostro.

Ce comte fit fortune en utilisant des stratagèmes peu recommandables. Pour en savoir plus sur Cagliostro voir l'article paru dans les DNA du 10/8/2014 [archive] de Guy Trendel

A propos du commanditaire

On lit dans une source, par ailleurs très précieuse : "Cette maison fut construite pour le marchand de cuir Jacques WILLIAME4, pages 90 et 91).

Or, d'après l acte de décès du 8 août 1749 à la Cathédrale, le nom exact de l'ancien propriétaire était Jacques Louis WILLAMME (l'acte est rédigé en latin, mais le nom est très lisible, et un témoin qui est un parent proche signe de la même façon).

Il y a donc une erreur manifeste de transcription dans l'ouvrage "Connaître Strasbourg", qui s'est reportée sur la base Mérimée [archive], et jusque dans l'excellent "Dictionnaire des monuments historiques", éd. Nuée Bleure, 1995, page 508.

(Source généalogique : Etat civil numérisé du Bas-Rhin, Strasbourg, Paroisse catholique , Cathédrale- Saint-Laurent, S, 1738-1756, page numérisée 201 /334),

Monument Historique5

Date 29/4/1931

Maison Williame : niche avec statue de la Vierge et balcon sur la rue des Ecrivains ; porte donnant sur la rue de la Râpe. Inscrits sur l'inventaire des Monuments Historiques (ismh) le 29/04/1931.

N.B. : le nom exact du négociant en cuir qui a fait construire la maison est WILLAMME.

Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Digito

16 months ago
Score 0

J'ai supprimé le doublon en créant une redirection depuis le 7 rue des Ecrivains.

La plupart des doublons lorsqu'il y a des adresses multiples comme ici, viennent de la migration du site vers Archi-Wiki.

Pour créer une redirection voici la procédure en vidéo : https://youtu.be/0l_FtRN5x-M [archive]

ou lien vers l'ai en ligne "créer une redirection"

S R.

16 months ago
Score 0
Il y a aussi un doublon pour cette fiche (7 rue des Ecrivains).

Burckel

16 months ago
Score 0
Merci Wilfred pour ton observation.

Wilfred HELMLINGER

16 months ago
Score 0
Merci et bravo pour ta réactivité, Roland ! Je viens de constater qu'entre tes deux photos de la Vierge au lys, sur celle de 2007 elle le porte encore dans sa main gauche, alors que sur la photo de 2015, il n'y a plus de lys, et il en est encore ainsi aujourd'hui...

Burckel

16 months ago
Score 0
Wilfred, tu as raison, c'est rectifié.

Wilfred HELMLINGER

16 months ago
Score 0
Je trouve que les deux dernières sections auraient mieux leur place dans la rubrique "Actualités".

Roland burckel

31 months ago
Score 0

Merci pour ces présisions.

J'ai rajouté le nom du maître d'ouvrage.

Jean-Michel Wendling

31 months ago
Score 0

Ne pensez-vous pas qu’il vaudrait mieux mettre la maison au nom du maître d’ouvrage Jacques Louis Willamme qui acquiert la maison en 1745 ?

A la décharge de la graphie Williame, il y a l’autorisation qu'accordent en 1746 les directeurs fonciers à « Jacque Williame » de garnir sa maison d’avances.

Contrat de mariage, 28. octobre 1735, Me Humbourg (6 E 41, 54) - le Sieur Jacques Louis Willamme Me Chamoiseur Bourgeois de cette ville y demeurant rue Spiessgass paroisse St Pierre le Jeune fils majeur d'ans de feu Sr Gisle Willamme vivant marchand chamoiseur a Maubeuge en Hainault et de Damle Elisabeth Finet, led. Sr Willamme fils etant veuf de feuë Jeanne Thérèse Baudry sa femme en premieres noces

Et Damle Marie Anne Josephe Le Roy veuve du Sieur Pierre Hyacinthe Miseret vivant bourgeois de Phalzbourg auparavant veuve du Sr Augustin Brunet huissier de la Chambre de Sa Majesté Le Roy Stanislas de Pologne a son deces bourgeois de cette ditte ville dans laquelle la de. Dam.le Le Roy a declaré avoir conservé jusqu'à présent le même droit de bourgeoisie et être fille de feu le Sr Augustin Le Roy a son decés sous ecuyer de Sa de. Majesté le Roy de Pologne et Damle Françoise Parementier

Wilfred HELMLINGER

31 months ago
Score 0
Encore une précision. Mon ancien patron aimait à dire que "celui qui construit sa maison construit sa tombe"... Je pense avoir trouvé le décès de notre marchand de cuir dans la paroisse catholique de la Cathédrale -Saint-Laurent le 8 août 1749, époux en secondes noces de Maria Anna Josepha Leroy, à l'âge d'environ 56 ans. Il est décrit comme "civis ac mercator" et s'appelait "Jacques Louis", mais son vrai nom était "Willamme". Cette orthographe est sûre, car un proche parent est présent et son nom est orthographié de la même façon. Vous aviez donc raison !1

É. C.

31 months ago
Score 0
Merci à tous les deux pour la réactivité et les informations !

Wilfred HELMLINGER

31 months ago
Score 0
D'après la très riche notice sur cette maison dans "Connaître Strasbourg", de Recht-Klein-Foessel (1988), pages 90 et 91, cette maison fut construite pour le marchand de cuir Jacques Williame.

Fabien Romary

31 months ago
Score 0
Je doute d'une erreur provenant de Mérimée, mais pourquoi pas ? Peut être s'agissait-il tout simplement du nom d'un ancien propriétaire ou occupant mais c'est vrai que c'est la première fois que j'entends parler de ce nom la pour cette maison... que dit Seyboth ?

É. C.

31 months ago
Score 0

La base Mérimée [archive] nomme cet immeuble «Maison Williame».

Ce nom me semble assez étrange et incongru… est ce que certains savent d’où peut venir cette appellation ?
  1. Etat civil numérisé du Bas-Rhin, Strasbourg, S, 1738-1756, Original aux AM Strasbourg, page numérisée 201 /334