Loading...

Adresse:12 Rue de la Râpe (Strasbourg)

From Archi-Wiki

7 rue des Ecrivains, 12 Rue de la Râpe

Image principale





Chargement de la carte...

Date de construction 1747
Entrepreneur Jean Maurer
Maître d'ouvrage Jacques Louis Willamme
Structure Immeuble
Courant architectural Régence
Rococo

Inscription à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques 29/4/1931
Consultez les 2 actualités de l'adresse


Historique1

Zu dem Barte 1301.

Zum Barth 1537, 1587, 1625, 1673, 1748.

1746: Zum Bierbaum, au Poirier, nouvelle construction

Maison dite: " A la Lanterne " 1766, 1786, 1841.

Maison de Cagliostro, l'intrigant2

Date 1747
Entrepreneur Jean Maurer
Maître d'ouvrage Jacques Louis Willamme

Ce bel immeuble possède côté rue de la Râpe un portail ouvragé avec une superbe imposte à volutes de style rococo qui s'inspire du Palais Rohan voisin.

La maison a pris le surnom de "la Lanterne" en raison des nombreuses fenêtres présentes sur ses trois façades (on en dénombre plus d'une soixantaine). Un superbe balcon long de 15m avec un garde-corps en ferronnerie se trouve au 1er étage.

A l'angle, face à la rue des Veaux, se trouve une statue baroque représentant la Vierge au lys dans une niche de style rocaille sous une nuée3.

Un autre immeuble au 89 rue des Grandes Arcades, comporte également une femme sculptée dans une niche d'angle au premier étage.

La maison fut occupée de 1780 à 1783 par Giuseppe Balsamo, né à Palerme en 1743, mort à Rome en 1795, qui se fit appeler Alexandre, comte de Cagliostro.

Cagliostro, alchimiste, franc-maçon, vécu d'errance4, fit fortune en utilisant des stratagèmes peu recommandables. Il fut aussi impliqué dans « l'affaire du collier de la reine» et sera finalement condamné pour magie par l'Eglise3.

A propos du commanditaire

On lit dans l'édition daté de 1988 du précieux ouvrage Connaître Strasbourg « Cette maison fut construite pour le marchand de cuir Jacques WILLIAME »5.

Or, d'après l'acte de décès du 8 août 1749 à la Cathédrale, le nom exact de l'ancien propriétaire était Jacques Louis WILLAMME (l'acte est rédigé en latin, mais le nom est très lisible, et un témoin qui est un parent proche signe de la même façon)6.

Il y a donc une erreur manifeste de transcription dans l'ouvrage "Connaître Strasbourg", qui s'est reportée sur la base Mérimée7, et jusque dans l'excellent Dictionnaire des monuments historiques3.

Monument Historique7

Date 29/4/1931

Maison Williame : niche avec statue de la Vierge et balcon sur la rue des Ecrivains ; porte donnant sur la rue de la Râpe. Inscrits sur l'inventaire des Monuments Historiques (ismh) le 29/04/1931.

N.B. : le nom exact du négociant en cuir qui a fait construire la maison est WILLAMME.

Références

  1. Seyboth Das Alte Strassburg (Livre) - Seyboth, Adolphe, Das alte Strassburg, vom 13. Jahrhundert bis zum Jahre 1870; geschichtliche Topographie nach den Urkunden und Chroniken, bearb. von Adolph Seyboth, Strasbourg, J.H.E. Heitz (Heitz & Mündel),1890, p.241
  2. Connaître Strasbourg (éditions 1976) (Livre)
  3. a b et c Dictionnaire des Monuments Historiques d'Alsace (Livre), éd. Nuée Bleue, 1995, page 508
  4. https://www.cairn.info/revue-la-chaine-d-union-2017-2-page-13.htm [archive] consulté le 08/10/2022
  5. Connaître Strasbourg (édition 1988) (Livre), de Recht-Klein-Foessel (1988), pages 90 et 91
  6. Etat civil numérisé du Bas-Rhin, Strasbourg, Paroisse catholique , Cathédrale-Saint-Laurent, S, 1738-1756, page numérisée 201 /334
  7. a et b Mérimée_(site_internet) Notice Mérimée PA00085106 [archive] consulté le 17/11/2020

Bibliographie

Lien externe