Loading...

Adresse:12 Rue de l'Ammeistre (Strasbourg)

From Archi-Wiki

12 Rue de l'Ammeistre (Strasbourg)

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1886
Structure Maison

Date de construction 1920 à 1925
Structure clôture

Date de transformation et extension 1950 à 1955
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1886
Entrepreneur Charles Pfister


« Presque au commencement »…, était une maison à un seul niveau, qui a sans doute été l’une des premières constructions édifiées dans ce secteur, avant même que cette voie soit baptisée « rue de l’Ammeister ».

C’est en effet le 27 mars 1886 que Michael Richert envoie sa demande d’autorisation de construire à la Ville, pour une construction qu’il a confiée à un maître charpentier (Zimmermeister) du nom de Pfister, dont le projet a été conservé dans le dossier des Archives ouvert à cette occasion.

D’après la réponse de la Ville (Beschluss), et d'après le projet du charpentier, il s’agit d’une d’extension d’habitation à une construction déjà en place du propriétaire des lieux qui, selon l’annuaire d’adresses de 1884, y logeait déjà.

On apprend par ailleurs par la même occasion que Michael Richert était journalier (Tagner) et que le maître charpentier se prénommait Karl (Pfister)2 et qu’il était installé dans le tout proche secteur, puisque son adresse en 1884 était le Schulpfad 3.

Construction d’une clôture1

Date 1920 et 1925


Le 27 décembre 1920, un certain E.Bohn, domicilié 8 rue de l’Oeillet, à la Robertsau (Nelkenweg 8), obtient l’autorisation de la pose d’une clôture de son son terrain situé 12 rue de l’Ammeistre. Ce qui laisse évidemment supposer qu’il en était le propriétaire (il faut préciser que ce tronçon faisait encore partir du Nelkenweg, ancien Schulpfad qui allait alors de la rue du Chevalier Robert jusqu’à la rue Saint Fiacre3).

Et le 20 janvier 1925 intervient une nouvelle demande du même type de ce E. Bohn, sans qu’il soit facile de comprendre en quoi cela diffère foncièrement de l’événement ayant eu lieu cinq ans auparavant.

Toujours est-il que le plan de situation montre que la maison était encore située à l’époque dans la rue de l’Oeillet et qu’elle portait le numéro 8.

Transformation et agrandissement1

Date 1952 à 1955


On sautera la construction d’une remise en 1950 pour l’ouvrier municipal Alfred Seiter, pour aborder directement l’événement suivant, à savoir la transformation et l’agrandissement conséquents de la construction initiale, par le même Alfred Seiter.

L’arrêté portant permis de construire date cette fois du 2 octobre 1952 et la maîtrise d’oeuvre est à nouveau assurée par le Service municipal d’architecture. Le projet conservé dans le dossier présente l’avantage de montrer l’état ancien et la transformation projetée.

Les travaux sont terminés le 18 février 1955.

Références

  1. a b et c Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) – 640W206
  2. Il s’agit sans aucun doute de Charles Pfister, charpentier (Zimmermann), âgé de 47 ans, âge qu’il avait lorsque son fils également prénommé Charles, journalier (Tagner) s’est marié le 9 janvier 1886 à Strasbourg
  3. Fonds Georges Lorentz (Archives de Strasbourg), Salle de lecture, AVES

Contribute to this article


Comments[edit | edit source]

Loading comments...