Loading...

Adresse:11 rue de l'Epine (Strasbourg)

From Archi-Wiki

11 rue de l' Epine

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1731
Structure Hôtel particulier

Inscription à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques 21/4/1934
Inscription à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques 1/10/1987
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Ancienne maison Bemberg

Date 1731

On apprend dans l'ouvrage Dictionnaire Historique des rues de Strasbourg que c'est « la première demeure strasbourgeoise adoptant le plan en fer à cheval. Trois ailes se regroupent autour d'une cour fermée par un portique à terrasse. Le portail extérieur tout comme le portail intérieur désaxé illustrent la transition entre le style ludovicien et la Régence. Une plaque rappelle la naissance du grand chimiste et minéralogiste Charles Friedel membre de l'Institut »1.

L'entrée principale dans la cour est décentrée vers la droite; deux colonnes supportent une architrave avec une frise d'entrelacs et un buste féminin entouré de deux vases à fleurs au dessus des colonnes2.

L'ensemble constitue un exemple de transition entre la manière de la Renaissance allemande et le goût français du XVIIIème2.

Le maître d'ouvrage est Jean-Frédéric Bemberg3. Plusieurs sources attribuent la maison à Brackenhoffer ce qui induit en erreur puisqu'il n'en a pas été le commanditaire et n'en a jamais été directement le propriétaire.

C'est à Jean-Michel Wendling, auteur du site Maisons de Strasbourg que l'on doit la véritable paternité de cet hôtel particulier. La confusion vient probablement du fait qu'en 1759 Elie Brackenhoffer épouse la propriétaire de l'époque, Marie Elisabeth Richshoffer. Celle-ci décède en mai de l'année suivante en laissant l'usufruit à son mari3.

En 1795 Etienne Livio, négociant, devient propriétaire, il fait rajouter une rampe en fer forgé portant ses initiales - E.L - et la date, 1802, qui figure également sur un cadran solaire3,4.

On retrouve ce même Etienne Livio en 1815, date à laquelle il rachètera le 8 rue du Dôme.

Ancien hôtel Brackenhoffer : une erreur diffusée dans plusieurs sources

Dans son édition 2002 le Dictionnaire Historique des rues de Strasbourg indique qu'il s'agit de l'ancien Hôtel Brackenhoffer. Or cette information est erronée.

L'erreur se retrouve également dans d’autres ouvrages plus ancien, le Dictionnaire des monuments historiques d'Alsace4 ou encore Strasbourg Urbanisme et architecture, édition Oberlin (1996).

Ainsi que dans la base Mérimée5.

Plan et façade rue de l'Epine

Cour intérieure

Inscription Ishm5

Date 21/4/1934

Portes sur rue et sur cour (ventaux compris)

Inscrit à l'inventaire des Monuments Historiques: le 21/04/1934

Inscription Ishm4

Date 1/10/1987

Façades et toitures sur rue et sur cour en totalité; à l'intérieur: deux chambranles de portes dans le hall d'entrée; cage d'escalier avec les portes palières du premier étage et escalier avec son garde-corps; appartement au premier étage occupant.

L'aile ouest et l'aile sud avec son décor: lambris, portes, fenêtres, cheminées, trumeaux, miroirs, alcôve; cheminée dans l'appartement du deuxième étage (aile sud).

Inscrit à l'inventaire des Monuments Historiques: 1er octobre 1987.

Références

Contribute to this article


Comments[edit | edit source]

Loading comments...