Loading...

11 rue Théophile Schuler (Strasbourg)

From Archi-Wiki

11 rue Théophile Schuler (Strasbourg)

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1899
Structure Immeuble

Date de démolition 1931

Date de construction 1931 à 1932
Architecte Ernest Misbach
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1899

Construction d'une première maison en 1899 pour W. Lapp, conducteur de locomotives (Lokomotivführer ), domicilié 9, rue du Thiergarten.

L'autorisation de construire est donnée le 22.4.1899. Les travaux sont achevés au 29.11.1899.

On ne trouve aucune mention de l'architecte.

Cette maison ayant été démolie en 1931, il y a peu de chance de trouver une photographie qui la représente. Le dessin de sa façade contenu dans le dossier compensera donc un peu ce manque.

Démolition1

Date 1931

Une note manuscrite dans le dossier, en date du 5.5.1931, précise qu'"on est en train de démolir l'ancienne maison". La démolition semble achevée le 22.5.

La note ajoute ceci : "Il a été recommandé au contre-maître de procéder à la démolition avec la précaution nécessaire et d'humecter les débris pour ne pas incommoder le voisinage par la poussière."

Construction1

Date 1931 à 1932
Architecte Ernest Misbach

Après la démolition de l'ancienne maison, est entreprise la construction d'une nouvelle maison pour Mlle Salome Bauer, modiste, domiciliée 24 rue du Faubourg National (une autre adresse est aussi mentionnée : 21 rue du Dôme). L'architecte est Ernest Misbach. Le nom de l'architecte, E. Misbach, est d'ailleurs noté sur le premier balcon à droite du bâtiment. L'entreprise de construction est la maison Scheyder, bien connue.

Il semble que le choix de l'entrepreneur ait fait l'objet d'indécision, car il n'est pas encore fixé lors de la demande d'autorisation de construire. Mais une note manuscrite signale clairement l'entreprise Scheyder, et surtout les autorisations pour la clôture et le garage construits en même temps que la maison, citent clairement la participation de la maison Scheyder.

On notera qu'un premier projet comportait un étage supplémentaire, en observant le dessin des façades, ce que confirme également un courrier de l'architecte, redemandant l'autorisation de construire après avoir modifié son projet.

L'autorisation de construire est donnée le 12.3.1931. Les travaux concernant la clôture et le garage sont terminés au 30.11.1931. La réception finale a lieu le 11.1.1932.

La maison comporte de nombreux motifs qui évoquent la forme triangulaire : lucarne en toiture, avant-corps concave, piliers en forme de trapèze, ferronnerie avec tridents...

Cette maison surprend dans cette rue car la majorité d'entre elles sont antérieures, et à pan de bois.

A noter qu'une source (Livre sur le Tivoli, par Eric Stumm, page 100) signale qu'il s'agit ici de la maison natale du comédien Claude Rich [archive], mais il semble qu'il y ait confusion avec une famille de ce nom ayant habité cette maison dans les années 60 (peut-être apparentée, ce qui serait la source de l'erreur ?).

Aspect en 2020

Date 2020

Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Fabien Romary

33 months ago
Score 0
Bravo et merci pour cette fiche richement documenté !

Wilfred HELMLINGER

33 months ago
Score 0
J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle ! Je commence par la mauvaise : l'anecdote de la maison natale de Claude Rich est sans doute une légende née d'une confusion, puisqu'il y a eu ici une famille de ce nom, mais dans les années 60. La bonne nouvelle, c'est que j'ai trouvé le dossier du n° 11, classé par erreur dans le classeur des Archives sous le n° 9 ! Donc, j'ai du travail sur cette fiche...

Wilfred HELMLINGER

33 months ago
Score 0
Je n'apprendrai rien à personne, mais il y a source et source... Un bon exemple : l'acteur Claude Rich serait né ici. Celui-ci est en effet né à Strasbourg le 8.2.1929, fils de Roger Rich (1892-1934), ingénieur à la Compagnie pétrolière de Pechelbronn et de Elisabeth Marguerite Labat1. Or il a été impossible de confirmer le renseignement d'Eric Stumm. Roger Rich ( le père de Claude Rich) n'apparaît en effet dans un annuaire de Strasbourg qu'à partir de 1931, mais il habite au n° 20 avenue de la Marseillaise. Cela ne peut infirmer complètement le renseignement de Eric Stumm, mais celui-ci ne serait vérifiable qu'en obtenant une copie intégrale de l'acte de naissance de Claude Rich...

Fabien Romary

33 months ago
Score 0
Je dois mon observation des détails à Jocelyne [archive] il y a quelques années lorsqu'elle a mis en ligne tant de détails sur les immeubles arts nouveaux strasbourgeois [archive]. Cela a été une redécouverte pour moi des immeubles. Autre "révélation" la marche à pied. Étant le plus souvent cycliste je redécouvre chaque fois la ville lorsque je marche. Alors flânons et marchons ;)

Wilfred HELMLINGER

33 months ago
Score 0
Je n'en reviens pas, bravo encore Fabien. Tu as inventé le "triple zoom" : 1er zoom : l'oreille, 2ème zoom : l'oeil, ou inversement, et 3ème zoom : l'appareil de photo doit absolument en être équipé !

Wilfred HELMLINGER

33 months ago
Score 0
Belle trouvaille, d'autant que Ernest Misbach n'a pas l'habitude, il me semble, de "signer" ses maisons. Merci au riverain qui a aidé à éclaircir en partie le mystère ! il reste quelques ombres et lumières : l'absence de dossier, le fait que cette maison me rappelle plus le style de Brast que Misbach, etc...

Fabien Romary

33 months ago
Score 0
L'architecte de cette maison est Ernest Misbach. D'après les recherches de Wilfred dans les annuaires d'adresses il y avait une maison avant celle ci.

Wilfred HELMLINGER

33 months ago
Score 0
Merci pour cette piste. La date d'ouverture du dossier du 42 rue Schweighaeuser est 1928, mais cela n'empêche rien !

Fabien Romary

33 months ago
Score 0
L'avant corps central présente au premier niveau deux angles convexes qui me rappel les angles convexes également du très beau bâtiment d'angle situé 42 rue Schweighaeuser
  1. Bulletin du Cercle Généalogique d'Alsace n° 165, mars 2009