Loading...

Adresse:11 Rue Louis Apffel (Strasbourg)

De Archi-Wiki

11 Rue Louis Apffel (Strasbourg)

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1899 à 1900
Architecte Carl Faist
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse

Construction1

Date 1899 à 1900
Architecte Carl Faist


Bel immeuble 1900 avec trois étages en brique rouge et un rez-de-chaussée en pierre.

Description

Sa façade particulièrement soignée répond sans doute au souhait d’un commanditaire exigeant.

On remarquera les trois grands balcons centraux aux beaux garde-corps d’origine et aux puissantes consoles.

Au 1er étage les quatre baies latérales sont munies de beaux frontons triangulaires, avec de beaux encadrements en pierre, alors que celles des 2e et 3e étages sont plus sobrement ornées, mais l’ensemble de la façade bénéficie d’une belle mise en valeur jusqu’à la corniche du toit.

Cinq lucarnes, dont celle du milieu est jumelée, sont présentes depuis l’origine.

Remarque : sans la consultation du dossier, on ne devinerait même pas que l’entrée située à droite n’est pas d’origine, tellement son aspect a été réalisée à l’identique à celle qui est située à gauche.

Historique

L’autorisation de construire (Bauschein), en date du 20 juillet 1899 est accordée au docteur Louis Brehme, directeur d’un établissement de rééducation ou de remise en forme, situé 2 rue du Chevreuil (Rehgasse 2)2.

La forte personnalité de commanditaire pourrait-elle expliquer qu’il est seul à signer tous les dessins et plans du projet ? Et qu’il est donc, de ce fait, difficile d’être totalement assuré de l’identité du maître d’oeuvre.

Il semble cependant très probable qu’il s’agisse de Carl Faist, dont on trouve un courrier à entête daté du 27 octobre 1899, alors même que la construction est en cours.

La date de l’achèvement de la construction est également difficile à préciser, mais on lit dans l’annuaire d’adresses de 1900 que « le docteur Brehme résidera à partir du 1er juin 1900 »3 au n° 11, rue Louis Apffel. Ce qui confirme que la construction est achevée à cette date.

Il est probable que le rez-de-chaussée de son immeuble a été conçu pour répondre aux besoins médicaux de la clientèle du docteur Brehme, puisqu’en scrutant un plan modifié du rez-de-chaussée, on y distingue une salle de massages.

Il est difficile cependant de donner davantage de renseignements à ce sujet : tout ce qu’on peut dire, c’est que dans l’annuaire de 1920, Louis Brehme est toujours décrit comme le propriétaire de l’immeuble et installé au rez-de-chaussée, mais qu’il est absent des annuaires suivants.

A notre avis, on peut donc raisonnablement supposer que Louis Brehme, qui était sans doute d’origine allemande, a quitté l’Alsace après le Premier Conflit mondial, une fois qu’il avait vendu son bien immobilier.

En 1928, le propriétaire est Eugène Lappé, qui d’après l’annuaire d’adresses de 1930, semble travailler dans le commerce d’objets d’art, et s’adresse à l’architecte Eugène Brast pour l’agrandissement de sa propriété. Cette extension consiste, d’après une note du dossier, dans une « aile latérale annexée à la maison d’habitation existante » dont la réception a lieu le 7 janvier 1930.

Cet agrandissement est cependant impossible à deviner depuis la rue, mais il est probablement à l’origine en 1984 de la création d’une porte à la place de la fenêtre de droite du rez-de-chaussée, et dont le maître d’oeuvre est H. Kubler, agréé en architecture, et situé 45 rue Erwin.

Références

  1. Archives_de_Strasbourg_et_de_l'Eurométropole - Cote 747 W 105 - Louis Apffel, 11 rue : immeuble d'habitation, commerces. - 1899/1991
  2. L’intitulé exact de cet établissement se trouve sur un courrier à entête de Louis Brehme : « Strassburger orthopädisch-gymnastische Heilanstalt = Institut fûr Mechanotherapie und Massage »
  3. Traduction de l’allemand, bien entendu, page 33 / 538 de l’annuaire de 1900