Loading...

117 rue du Schnokeloch (Strasbourg)

From Archi-Wiki

117 rue du Schnokeloch

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1907
Architecte Joseph Utz
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1907
Architecte Joseph Utz

Immeuble construit au début du 20 e siècle, à la façade sobre, dont on remarquera cependant l’entrée à l’arc en plein cintre et le décor forgé de la porte, évoquant l’Art Nouveau, qu’on attribuera sans grande chance de se tromper au commanditaire initial de l’immeuble.

C’est en effet un maître serrurier, à savoir Auguste Hochschlitz, domicilié à l’époque au n° 48a, route de Schirmeck, qui conçoit en 1899 un premier projet de maison + ateliers (Wohnhaus u. Werkstätte), dont on trouvera ci-dessous la demande d’autorisation de construire, qui est le document qui ouvre le dossier. Celle-ci est accordée au 25.8.1899, mais ne sera pas suivie d’effet.

Un nouveau projet est élaboré en 1907 pour le même commanditaire par l’architecte Josef Utz, situé au n° 4, rue d’Altorf : le bâtiment d’habitation projeté comprend 2 étages, et est complété par des ateliers de serrurerie (Zweistöckigen Wohnhauses mit Schlossewerkstätte). L’autorisation est accordée le 27.11.1907 et sera cette fois suivie d’effet, puisque les travaux s'achèvent le 28.7.1908. Les travaux ont été assurés par l'entrepreneur du bâtiment Philipp Alter.

En 1922 le même commanditaire souhaite surélever son immeuble, ce qui sera fait par l’entrepreneur E. Imbs, situé à la Montagne Verte, avec une autorisation du 4.7.1922.

En 1953, un probable descendant d'Auguste Hochschlitz, Marius Hochschlitz fera construire des hangars à l’arrière.

En 1985, un peintre, procèdera à l’enlèvement de l’allège d’une vitrine pour créer une porte de garage.

Actuellement on trouve à cette adresse une entreprise originale, puisqu’elle propose la location de véhicules de collection et de prestige pour des mariages, anniversaires, événements, cérémonies, ou des projets de cinéma et de publicité. On conçoit facilement l’intérêt de l’espace constitué par les anciens ateliers pour stocker ces véhicules destinés à faire rêver…

Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Fabien Romary

37 months ago
Score 0

Avant de faire mon commentaire j'ai fais des recherches sur des sites écrit par des historiens de l'art pour voir si la formule "sans intérêt architectural particulier" était utilisé, mais je n'ai rien trouvé de probant.

Je ne suis pas favorable à la suppression des commentaires, tout le monde peut les lire y compris les occupants, le principale c'est d'utiliser les mots justes. "sans intérêt architectural particulier" ou "façade sobre" c'est presque la même chose, un euphémisme peut être ?

Roland burckel

37 months ago
Score 0
Mais s'il lit le commentaire, le résultat sera le même.

Wilfred HELMLINGER

37 months ago
Score 0
Pas de problème, je vais modifier, mais pour que cela ne sente pas trop le "télécommandé", il faudrait supprimer les commentaires après ! En réalité, je ne trouve pas mon expression violente du tout, d'autant que j'ai émis un avis positif sur un aspect de l'immeuble, et mis en valeur son histoire ! Sinon, par la suite, on va se méfier de l'expression "sobre", non ?

Fabien Romary

37 months ago
Score 0
plutôt que l'expression "sans intérêt architectural particulier" je préfère la formule "à la façade sobre" qui est moins réducteur. J'ai hésité avant de poster ce commentaire car la nuance est faible, mais je me mets à la place d'un occupant "façade sobre" est moins violent.