Loading...

(ancien) Haras National de Strasbourg (Strasbourg)

From Archi-Wiki

1 rue Sainte Elisabeth

Image principale
"2010-03-00" contains a sequence that could not be interpreted against an available match matrix for date components.
Chargement de la carte...

Date de construction 1752 à 1760
Architecte Georges Michel Muller
Jacques Gallay
Clinchamp
Christiani
Structure Bâtiments publics

Date de démolition 3/2010

Date de transformation 2011 à 2013
Architecte Jouin-Manku
Denu & Paradon
Structure Hôtel

Classement Monument Historique 6/1/1922
Classement Monument Historique 22/9/1987
Consultez les 19 actualités de l'adresse

Historique

Date 1360-1790

Dans l' enclos du Haras nous trouvons, en 1360, le premier hospice de pauvres voyageurs ( Elendenherberg ), transféré peu après, dans le quartier plus passager, au 46 rue du Vieux Marché aux Vins.

Au XVIe siècle, l' immeuble, avec son vaste jardin, devient propriété des Joham de Mundolsheim, des Wolff Schoenecker, puis, vers 1640, de Frédéric Louis Kanofski de Langendorf, colonel au service du roi de France, commandant la place de Fribourg en Bresgau ( 1644 ).

Au XVIIIe siècle l' hôtel de Kanoski passa aux Wurmser de Schaeffolsheim, puis aux Dupré de Dortal, famille originaire du Dauphiné qui substitua à son nom celui de Birckenwald, d' après le fief qu' elle détenait de l' abbaye d' Andlau.

En 1749, la ville fit l' acquisition de l' immeuble moyennant 100,000 livres, et y établit une école d' équitation, d' escrime et de danse.

Cédé au roi en 1756, agrandi et reconstruit en 1763, l' hôtel fut converti en haras, puis en magasin d' effets d' équipement et de campement ( 1890 ). Ce n'est qu' en 1806, qu' il reprit sa destination de dépôt d' étalons.1

Haras National de Strasbourg2

Date 1752 à 1760
Architecte Georges Michel Muller
Jacques Gallay
Clinchamp
Charles Christiani

Quelques photos des Haras avant leur déménagement [archive]

Deux phases de construction se succèdent :l'académie par l'architecte Jacques Gallay en 1752 puis les haras par les architectes Clinchamp et Christiani à partir de 1756.3

Jacques Gallay (maitre-maçon), originaire de Fribourg en Suisse, qui avait construit l'hôtel des Dames Nobles d'Andlau (8 rue des Ecrivains), l'hôtel de l'Abbaye de Neuwiller (façade 4 quai de Paris) reçoit l'adjudication des travaux, à savoir le long bâtiment d'un étage, côté rue, prolongé côté cour, par un bâtiment perpendiculaire de même facture qui abrite une écurie et un manège.4

Classement Monument Historique5

Date 6/1/1922_ 22/9/1987


Grande écurie et entrée principale : classement par arrêté du 6 janvier 1922

Façades et toitures de l' ensemble des bâtiments (à l' exclusion de celles des deux bâtiments en bordure de la rue des Glacières et de la petite aile en retour au Sud-Est de la grande-cour) . L' escalier à balustres en bois situé dans le corps de logis principal (cad. 9 48) : classement par arrêté du 22 septembre 1987

Transformation

Date 30/11/2013

L'ancienne écurie a été transformée en brasserie sur deux étages, au rez-de-chaussée, bar, brasserie et espace cuisine, restaurant au premier étage.

L'escalier monumental de la brasserie ainsi que le design de l'hôtel, ont été réalisés par le cabinet d'architecte-design Jouin-Manku.6

Autres vues sur cette adresse

vue aérienne sur Google maps7

Références

Annexes

Liens externes

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Aw2mw bot

28 months ago
Score 0

De toute façon c'est trop tard

Voyons comment dire...moliéresque !?

Ou peut être La Fontaine... la grenouille qui voulait se faire plus grosse que le bœuf. Considérant l'ego surdimensionné de quelques uns, peu importe le coût de ce projet si peu public (si si vous verrez !)Flattez moi mes ami, mais flattez-moi donc !

Romain mercier

28 months ago
Score 0
Et dire que certaines villes françaises, et pas des moindres, paieraient cher, très cher pour avoir, au coeur de sa ville historique, un haras et des chevaux qui, chaque matin, réjouiraient les yeux et les oreilles de ses habitants des saveurs d'antan.Strasbourg pouvait s'en enorgueillir...hélas, hélas, hélas. Pour le reste, mieux vaut ne faire aucun commentaire. Chacun appréciera ce que l'on est en droit de penser de ce...projet!

Aw2mw bot

28 months ago
Score 0

Un site a récemment été mis en ligne où l'on peut voir le déroulement et l'avancement des travaux : http://www.les-haras.fr [archive]. Je le trouve assez bien fait.

Bonne soirée !

Aw2mw bot

28 months ago
Score 0
Ne serait-il pas plus sage d'entretenir un aussi beau patrimoine plutôt que d'attendre et d'être obligé d'investir dans des travaux aussi lourds. Mais peut-être est-ce voulu afin de pouvoir transformer ces bâtiments... et de changer leur destination sans être obligé de se justifier !

Aw2mw bot

28 months ago
Score 0

Après travaillé 19 ans dans ces magnifiques bâtiments, quel dommage et honte d'avoir laissé c'est endroit dépérir autant!!

Et le projet du Dr Marescaux ne fait en aucun cas parti du Patrimoine Français comme l'ont pu être les chevaux présents pendant 250 ans!!!

Aw2mw bot

28 months ago
Score 0

il y a une pétition qui circule pour préserver le bâtiment dans son intégrté et dans sa destination.

www.haras-strasbourg.com

soyez nombreux à la signer pour que le débat ai lieu et pour voir le retour des chevaux dans leur maison !