Open main menu

Archi-Wiki β

Personne:Robert Will

Revision as of 18:58, 23 September 2017 by Rudloff (talk | contribs) (Remplacement de texte — « File: » par « Fichier: »)
(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)
Image principale
Date de naissance 1er janvier 1910
Date de décès 14 avril 1998
Métier architecte


Biographie1

Architecte, archéologue, historien d'art.

Robert Jean Charles Will est né le 1.1.1910 à Uhrwiller (Bas-Rhin), fils du pasteur Louis Will et d'Anne Scheu.

Il a épousé le 4.10.1958 à Strasbourg Annie Gsell, fille d'Auguste Gsell, directeur de tissage à Ribeauvillé, et de Lucie Meyer.

Il est décédé le 14.4.1998 à Strasbourg.

Après des études au Gymnase Jean Sturm à Strasbourg, il entra à l'Ecole régionale d'architecture à Strasbourg.

Il obtint son diplôme d'architecte D.P.L.G. en 1936. Il a d'abord travaillé pendant 3 ans au cabinet d'architecture Mewes, Koenig et Félix de Strasbourg.

Après 1945, il devint chef d'agence dans le cabinet des architectes Joseph et Erasme Schwab, période pendant laquelle il a restauré l'église Saint Nicolas de Strasbourg.

En 1950, le maire Charles Frey lui demanda de seconder les architectes Paul Dopff et Pierre Sonrel, chargés de la reconstruction et du remaniement de l'ancien Conservatoire de Musique de Strasbourg [archive].

Nommé architecte en chef, il a dirigé à partir du 1.1.1958 le Service d'architecture de la Ville de Strasbourg, et s'occupa entre autres de la reconstruction de l'église protestante de Neudorf ainsi que de l'Ancienne Douane. Il a aussi restauré et restructuré en 1969 le Pavillon Joséphine à l'Orangerie, détruit par un incendie accidentel. On lui doit encore le projet du premier secteur piétonnier au sud de la cathédrale ainsi qu'un livre "L'Alsace Romane" et en collaboration avec Théodore Rieger:Eglises et Sanctuaires d'Alsace(1969)2

Adresses liées

Personnes liées

Références

  1. Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne (NDBA) (Livre)
  2. Théodore Rieger, in Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne n° 40, pages 4242 et 4243