Loading...

Difference between revisions of "Personne:Marcel Eissen"

From Archi-Wiki

(Adresses liées)
(Adresses liées)
 
Line 83: Line 83:
 
{{Adresse liée
 
{{Adresse liée
 
|adresse=Annexe du Tribunal Administratif (Strasbourg)
 
|adresse=Annexe du Tribunal Administratif (Strasbourg)
 +
|titre=33 avenue de la Paix (Strasbourg)
 
|photo=33 avenue de la Paix Strasbourg 5115.jpg
 
|photo=33 avenue de la Paix Strasbourg 5115.jpg
 
|date=1906
 
|date=1906
Line 95: Line 96:
 
|photo=41 Rue du Vieux Marché aux Vins Strasbourg 12701.jpg
 
|photo=41 Rue du Vieux Marché aux Vins Strasbourg 12701.jpg
 
|date=1910
 
|date=1910
 +
}}
 +
=== Projets non réalisés ===
 +
{{Adresse liée
 +
|adresse=35 Avenue de la Paix (Strasbourg)
 +
|photo=Ancien 35 avenue de la Paix, projet non réalisé de Marcel Eissen (5.3.1913).jpg
 +
|date=1913
 
}}
 
}}
  

Latest revision as of 00:25, 15 February 2020

Image principale
Date de naissance 3 novembre 1848
Date de décès 9 juillet 1914
Métier architecte


Biographie

Architecte

Il est né le 3.11.1848 à Strasbourg, au n° 4, rue du Bain-aux-Roses. Il est également décédé à Strasbourg le 9.7.1914. Il descendait d'une très ancienne famille de jardiniers de Strasbourg, connue depuis la fin du XV e siècle. Son père Edouard Frédéric Eissen (1805-1875) était docteur en médecine et médecin communal. Ce dernier assuma un rôle politique important à Strasbourg après la chute de Louis-Philippe. Il était également un amateur d'art et s'intéressait à la question sociale, comme d'autres membres de la Loge des Frères Réunis. Il présida en particulier la Société des loyers1.

En 1909, son bureau était situé 2,rue de Wissembourg2.

L'architecte Marcel Eissen aimait particulièrement le mariage de la brique et de la pierre. Voici la liste de ses oeuvres principales, telle qu'elle émane du Nouveau dictionnaire de biographie Alsacienne3 : la maison Seyboth au n° 32 boulevard du Président Poincaré (1884)4, le n° 10 rue Schweighaeuser, les n° 13 et 15 avenue de la Paix, le 43 rue du Maréchal Foch, le plus ancien immeuble en pierre de taille, dont l'oriel d'angle et le fronton sculpté sont de toute beauté. Toujours d'après notre source, font également partie de ses créations l'hôtel du Rhin (place de la Gare) et la façade dans la cour de l'Hôtel de Marmoutier (1904), rue Brûlée.

Adresses liées

Projets non réalisés

Autres sources

1) Dictionnaire historique des rues de Strasbourg, éd. 2002, page 362

2) Etat civil numérisé du Bas-Rhin


Références

  1. voir la longue notice consacrée à Edouard Frédéric Eissen, par Jean Pierre Kintz, in Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne n° 9, pages 783 et 784
  2. Eissen, entête de courrier daté du 28/12/1909, peut être s'agit-il de l'actuel 32 Boulevard du Président Poincaré, qu'il a construit pour Adolphe Seyboth en 1884
  3. Nouveau_dictionnaire_de_biographie_alsacienne_(NDBA)_(Livre), pages 783 et 784
  4. Signalons une double erreur dans le Nouveau dictionnaire de biographie Alsacienne, qui situe la maison Seyboth au 22 (sic), boulevard Poincaré, et date sa construction de 1894 (sic), dans la notice de son architecte Marcel Eissen

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Digito

21 months ago
Score 0
Roland, merci pour l'entête de courrier daté de 1909, j'ai préféré présenté différemment cette source, ce qui est important ce n'est pas tant l'image du courrier lui même, mais l'information que ce courrier contient. J'ai mis l'entête en source.