Loading...

Difference between revisions of "Personne:Jean Schoffit"

From Archi-Wiki

(Biographie)
 
(6 intermediate revisions by the same user not shown)
Line 4: Line 4:
 
|métier=Architecte
 
|métier=Architecte
 
|date_naissance=1911/03/16
 
|date_naissance=1911/03/16
 +
|photo_principale=Mention de Jean Schoffit (1948).jpg
 
|métier1=architecte
 
|métier1=architecte
 
}}
 
}}
Line 11: Line 12:
  
 
« Jean » Chrétien Louis Schoffit est né le 16.3.1911 à Colmar, fils de [[Personne: Christian Schoffit | Christian Schoffit]], ingénieur-architecte diplômé à Colmar  et  de Jeanne Marie Louise Maximilienne Lehrmann.
 
« Jean » Chrétien Louis Schoffit est né le 16.3.1911 à Colmar, fils de [[Personne: Christian Schoffit | Christian Schoffit]], ingénieur-architecte diplômé à Colmar  et  de Jeanne Marie Louise Maximilienne Lehrmann.
 +
 +
Il épouse le 20.12.1934 à Paris Marie Jeanne Guelle née le 1.9.1904 à Morhange (57) et décédée le 3.6.1958 à Morhange, fille de Alphonse Guelle et Jeanne Amélie Mussot <ref>Généalogie de Gilles Ofcard, sur Heredis : http://www.ofcardonline.fr/FamilleHTML/fiches/fiche85.htm#f682</ref>
 +
 +
Ses date et lieu de décès ne sont pas connus.
  
 
Sa formation comme architecte s'est faite à l’Ecole Nationale supérieure d’architecture de Strasbourg et à l’Ecole nationale supérieure des  Beaux-Arts de Paris, où sa présence est attestée en 1934 et en 1945, mais sans que les sources disponibles permettent vraiment de cerner avec précision son parcours et la date de son diplôme.  
 
Sa formation comme architecte s'est faite à l’Ecole Nationale supérieure d’architecture de Strasbourg et à l’Ecole nationale supérieure des  Beaux-Arts de Paris, où sa présence est attestée en 1934 et en 1945, mais sans que les sources disponibles permettent vraiment de cerner avec précision son parcours et la date de son diplôme.  
Line 19: Line 24:
  
 
Il a réalisé en 1949-1950 ce qui est sans doute son œuvre la plus remarquable, à savoir l’Habitat Stockenbruch (''Beamtenwohnhaus Habitat Stockenbruch''), à Sarrebruck (''Saarbrücken''),  imposante construction de conception nouvelle et audacieuse à l’image des constructions de Le Corbusier à Marseille,  et dont la forme circulaire avait été conçue pour un ensoleillement ou un éclairage idéal. Elle comprenait une cinquantaine de logements,  sur 8 étages, destinés à des fonctionnaires sarrois. <ref>Article de Wikipédia en allemand  concernant l’Habitat Stockenbruch : https://de.wikipedia.org/wiki/Beamtenwohnhaus_Habitat_Stockenbruch, consulté le 10/02/2018</ref>
 
Il a réalisé en 1949-1950 ce qui est sans doute son œuvre la plus remarquable, à savoir l’Habitat Stockenbruch (''Beamtenwohnhaus Habitat Stockenbruch''), à Sarrebruck (''Saarbrücken''),  imposante construction de conception nouvelle et audacieuse à l’image des constructions de Le Corbusier à Marseille,  et dont la forme circulaire avait été conçue pour un ensoleillement ou un éclairage idéal. Elle comprenait une cinquantaine de logements,  sur 8 étages, destinés à des fonctionnaires sarrois. <ref>Article de Wikipédia en allemand  concernant l’Habitat Stockenbruch : https://de.wikipedia.org/wiki/Beamtenwohnhaus_Habitat_Stockenbruch, consulté le 10/02/2018</ref>
 +
 +
On signalera pour finir la mention trouvée  sur un site de généalogie personnelle, déjà cité ci-dessus,  à savoir qu’il aurait été  (à une date non précisée, mais probablement postérieure à sa carrière d’architecte à Sarrebruck) « ''professeur à l’Institut National de Formation Professionnelle, et domicilié 9, rue de La Tombe Issoire, Paris 14 ème'' » <ref>Généalogie de Gilles Ofcard, sur Heredis : http://www.ofcardonline.fr/FamilleHTML/fiches/fiche195.htm#f1560)</ref>
  
 
<gallery>
 
<gallery>
Line 24: Line 31:
 
Fichier:Habitat Stockenbruch-Ansicht.jpg|Vue récente de l'Habitat Stockenbruch, Sarrebruck (1950)
 
Fichier:Habitat Stockenbruch-Ansicht.jpg|Vue récente de l'Habitat Stockenbruch, Sarrebruck (1950)
 
Fichier:Bauanzeiger für das Saarland, June 1950 (détail).jpg|L'Habitat Stockenbruch en construction  
 
Fichier:Bauanzeiger für das Saarland, June 1950 (détail).jpg|L'Habitat Stockenbruch en construction  
Fichier:Déclarations du Ministère de la Reconstruction, Bauanzeiger für das Saarland, 14 mai 1948.jpg|Document du 14 mai 1948, où est mentionné Jean Schoffit
+
Fichier:Déclarations du Ministère de la Reconstruction, Bauanzeiger für das Saarland, 14 mai 1948.jpg|Document en allemand daté du 14 mai 1948, où est mentionné Jean Schoffit
 
Fichier:Article de Jean Schoffit sur la préfabrication -Bau-Anzeiger für das Saarland, 25 juin 1948.jpg|Article en allemand de Jean Schoffit sur la préfabrication (1948)
 
Fichier:Article de Jean Schoffit sur la préfabrication -Bau-Anzeiger für das Saarland, 25 juin 1948.jpg|Article en allemand de Jean Schoffit sur la préfabrication (1948)
Fichier:Appel d‘offre signé par Schoffit paru dans - Bauanzeiger für das Saarland, 25 Juin 1948.jpg|Appel d‘offre signé par Schoffit  (1948)
+
Fichier:Appel d‘offre signé par Schoffit paru dans - Bauanzeiger für das Saarland, 25 Juin 1948.jpg|Appel d‘offre en allemand signé par Schoffit  (1948)
 
</gallery>
 
</gallery>
  
 
==Sources==
 
==Sources==
- Axel Böcker, Architecte diplomé, au Service des Monuments Historiques en Sarre.
+
- Axel Böcker, Architecte diplomé, au Service des Monuments Historiques en Sarre (qui m’a téléphoné le 13 janvier 2018)
  
 
-  « Des Beaux-Arts à l'Université : Enseigner l'architecture à Strasbourg », sous la dir. d'Anne-Marie Châtelet et Franck Storne, avec la coll. d'Amandine Diener et Bob Fleck, Strasbourg, École nationale supérieure de Strasbourg / Paris, Éditions Recherches, 2013, page 316.
 
-  « Des Beaux-Arts à l'Université : Enseigner l'architecture à Strasbourg », sous la dir. d'Anne-Marie Châtelet et Franck Storne, avec la coll. d'Amandine Diener et Bob Fleck, Strasbourg, École nationale supérieure de Strasbourg / Paris, Éditions Recherches, 2013, page 316.
  
- Dictionnaire des élèves architectes de l’École des beaux-arts (1800-1968) : Biographie de Jean Schoffit rédigée par Marie-Laure Crosnier Leconte  
+
- Dictionnaire des élèves architectes de l’École des beaux-arts (1800-1968) : Biographie de Jean Schoffit rédigée par Marie-Laure Crosnier Leconte
 +
Architecte
 +
 
 +
- Site Généalogique OFCARD ON The Wall : http://www.ofcardonline.fr/index.html, consulté le 17/02/2018
  
 
==Références==
 
==Références==
 
<references />
 
<references />

Latest revision as of 17:39, 17 February 2018

Image principale
Date de naissance 16 mars 1911
Métier architecte


Biographie

Architecte

« Jean » Chrétien Louis Schoffit est né le 16.3.1911 à Colmar, fils de Christian Schoffit, ingénieur-architecte diplômé à Colmar et de Jeanne Marie Louise Maximilienne Lehrmann.

Il épouse le 20.12.1934 à Paris Marie Jeanne Guelle née le 1.9.1904 à Morhange (57) et décédée le 3.6.1958 à Morhange, fille de Alphonse Guelle et Jeanne Amélie Mussot 1

Ses date et lieu de décès ne sont pas connus.

Sa formation comme architecte s'est faite à l’Ecole Nationale supérieure d’architecture de Strasbourg et à l’Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris, où sa présence est attestée en 1934 et en 1945, mais sans que les sources disponibles permettent vraiment de cerner avec précision son parcours et la date de son diplôme.

Sa carrière comme architecte diplômé est cependant attestée dès la fin des années 1940 en Sarre, où il est architecte de gouvernement pour la reconstruction sur le Territoire de la Sarre (Regierung des Saarlandes – Wiederaufbauamt). Son adresse est le n° 2, rue de Genève (Genferstrasse 2) à Sarrebruck (Saarbrücken), capitale de la Sarre.

A ce titre il rédige d’importants articles dans une revue spécialisée (Bau-Anzeiger für das Saarland), à l’image d’un article sur la préfabrication ("Normung und Vorfabrikation").

Il a réalisé en 1949-1950 ce qui est sans doute son œuvre la plus remarquable, à savoir l’Habitat Stockenbruch (Beamtenwohnhaus Habitat Stockenbruch), à Sarrebruck (Saarbrücken), imposante construction de conception nouvelle et audacieuse à l’image des constructions de Le Corbusier à Marseille, et dont la forme circulaire avait été conçue pour un ensoleillement ou un éclairage idéal. Elle comprenait une cinquantaine de logements, sur 8 étages, destinés à des fonctionnaires sarrois. 2

On signalera pour finir la mention trouvée sur un site de généalogie personnelle, déjà cité ci-dessus, à savoir qu’il aurait été (à une date non précisée, mais probablement postérieure à sa carrière d’architecte à Sarrebruck) « professeur à l’Institut National de Formation Professionnelle, et domicilié 9, rue de La Tombe Issoire, Paris 14 ème » 3

Sources

- Axel Böcker, Architecte diplomé, au Service des Monuments Historiques en Sarre (qui m’a téléphoné le 13 janvier 2018)

- « Des Beaux-Arts à l'Université : Enseigner l'architecture à Strasbourg », sous la dir. d'Anne-Marie Châtelet et Franck Storne, avec la coll. d'Amandine Diener et Bob Fleck, Strasbourg, École nationale supérieure de Strasbourg / Paris, Éditions Recherches, 2013, page 316.

- Dictionnaire des élèves architectes de l’École des beaux-arts (1800-1968) : Biographie de Jean Schoffit rédigée par Marie-Laure Crosnier Leconte Architecte

- Site Généalogique OFCARD ON The Wall : http://www.ofcardonline.fr/index.html [archive], consulté le 17/02/2018

Références

  1. Généalogie de Gilles Ofcard, sur Heredis : http://www.ofcardonline.fr/FamilleHTML/fiches/fiche85.htm#f682 [archive]
  2. Article de Wikipédia en allemand concernant l’Habitat Stockenbruch : https://de.wikipedia.org/wiki/Beamtenwohnhaus_Habitat_Stockenbruch [archive], consulté le 10/02/2018
  3. Généalogie de Gilles Ofcard, sur Heredis : http://www.ofcardonline.fr/FamilleHTML/fiches/fiche195.htm#f1560 [archive])

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Wilfred HELMLINGER

22 months ago
Score 0
Für die Leser, die deutsche Sprache lesen, habe ich drei Dokumente in deutsche Sprache bekommen von Axel Böcker (Dipl.-Ing., Architekt, Saarbrücken), die ich auf Archi-Wiki vorschlage. Ich finde Sie aber ziemlich schwierig zu lesen, und noch mehr zu übersetzen ! Doch, vielen Dank an Herrn Böcker !