Loading...

Difference between revisions of "Personne:Georges Spinner"

From Archi-Wiki

(Sources)
 
Line 40: Line 40:
 
Il s’était associé dans les années 30 avec l’architecte DPLG[[Personne:Tim Helmlinger| Tim Helmlinger]], condisciple d’études à l’Ecole d’Architecture de Strasbourg et ami (Georges Spinner faisait partie des invités aux noces de Tim Helmlinger en septembre 1935). Ils ont en particulier conçu ensemble un groupe d’immeubles à l’angle des rues du Général Rapp et Oberlin.
 
Il s’était associé dans les années 30 avec l’architecte DPLG[[Personne:Tim Helmlinger| Tim Helmlinger]], condisciple d’études à l’Ecole d’Architecture de Strasbourg et ami (Georges Spinner faisait partie des invités aux noces de Tim Helmlinger en septembre 1935). Ils ont en particulier conçu ensemble un groupe d’immeubles à l’angle des rues du Général Rapp et Oberlin.
  
A la libération, Georges Spinner, devenu architecte des Bâtiments de France, récupéra quelques blocs de grès du monument conçu par son père en 1906 et érigé en 1909 à Wissembourg, et qui fut dynamité un an après le décès de Auguste Spinner par les autorités nazies, afin de réaliser la stèle funéraire de son père à Wissembourg. Un nouveau monument fut inauguré au Geisberg le 13.11.1960.
+
A la libération, Georges Spinner, devenu architecte des Bâtiments de France, récupéra quelques blocs de grès du monument conçu par son père en 1906 et érigé en 1909 à Wissembourg, et qui fut dynamité un an après le décès de Auguste Spinner par les autorités nazies, afin de réaliser la stèle funéraire de son père à Wissembourg. Un nouveau monument fut inauguré au Geisberg le 13.11.1960<ref>[https://www.cheminsdememoire.gouv.fr/fr/auguste-spinner « Auguste Spinner. Un patriote alsacien au service de la France »], par Philippe Tomasetti, qui a également rédigé la notice biographique dans le ''Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne'' n° 48, pages 5145 à 5147</ref>.
=fiche_11 Auguste Spinner] : « Auguste Spinner. Un patriote alsacien au service de la France », par Philippe Tomasetti, qui a également rédigé la notice biographique dans le ''Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne'' n° 48, pages 5145 à 5147.
 
 
 
- Lien vers la [http://www.culture.gouv.fr/LH/LH250/PG/FRDAFAN84_O19800035v1673410.htm base Léonore de la Légion d'honneur] (Ministère de la Culture), consulté le 28.11.2015
 
 
 
- Lien vers une biographie très complète de Georges Spinner sur le site [http://agorha.inha.fr/inhaprod/jsp/reference.jsp?reference=INHA__PERSONNES__84798 AGORHA], de l'Institut national d'histoire de l'art (consulté le 08/02/2017).
 
 
 
N.B. : Les portraits de jeunesse et d'âge mûr proviennent de collections particulières.
 
  
 
<gallery>
 
<gallery>
Line 89: Line 82:
 
== Références ==
 
== Références ==
 
<references />
 
<references />
 +
 
== Sources ==
 
== Sources ==
 
- Concernant Georges Spinner :
 
- Concernant Georges Spinner :
 
* Dictionnaire de Franck Storne, in "''Des Beaux-Arts à l'Université. Enseigner l'architecture à Strasbourg''", 2013 Ensas, page 317 ;
 
* Dictionnaire de Franck Storne, in "''Des Beaux-Arts à l'Université. Enseigner l'architecture à Strasbourg''", 2013 Ensas, page 317 ;
 +
 +
* Lien vers la [http://www.culture.gouv.fr/LH/LH250/PG/FRDAFAN84_O19800035v1673410.htm base Léonore de la Légion d'honneur] (Ministère de la Culture), consulté le 28.11.2015
 +
 +
* Lien vers une biographie très complète de Georges Spinner sur le site [http://agorha.inha.fr/inhaprod/jsp/reference.jsp?reference=INHA__PERSONNES__84798 AGORHA], de l'Institut national d'histoire de l'art (consulté le 08/02/2017).
  
 
- Concernant son père, [http://www.cerclesaintleonard.com/page.php?url=fiche_11 Auguste Spinner (1864-1939)], consulté le 28/09/2018
 
- Concernant son père, [http://www.cerclesaintleonard.com/page.php?url=fiche_11 Auguste Spinner (1864-1939)], consulté le 28/09/2018
 +
 +
N.B. : Les portraits de jeunesse et d'âge mûr proviennent de collections particulières.

Latest revision as of 15:40, 1 August 2019

Image principale
Date de naissance 20 décembre 1903
Date de décès 4 mars 1968
Métier architecte


Biographie

Architecte D.P.L.G.

Architecte des Bâtiments de France.

Conservateur du Palais du Rhin et du Château du Haut-Koenigsbourg.

Georges Auguste Spinner est né le 20.12.1903 à Wissembourg, fils du peintre décorateur, patriote, Auguste Spinner (1865-1939), et de Marie Hortense Cullmann. Auguste Spinner avait réalisé ses études a l’École des Beaux Arts de Karshuhe, il était journaliste, militaire, historien, puis enfin fonctionnaire au service de la France (à partir de 1906 il avait entrepris d’ériger à Wissembourg au Geisberg un monument commémoratif consacré "Aux soldats français morts pour la patrie"). Le projet d' Albert Schultz, a été choisi par le jury parmi divers projets présentés aux concours lors d' une exposition des maquettes au Palais des Rohan à Strasbourg en 1909.

Georges Spinner est décédé le 4.3.1968 à Strasbourg. Il repose au cimetière de Wissembourg.

Il a fait partie des tous premiers élèves admis dans la nouvelle Ecole Régionale d'Architecture de Strasbourg, en octobre 1921. Diplômé le 4 juin 1930.

Professeur à l'Ecole d'architecture de Strasbourg, comme suppléant de Robert Danis, d'histoire de l'architecture française, de 1932 à 1939.

Professeur de construction de 1945 au 30 octobre 1946 (démission).

Chef du Service des camps et bâtiments des chantiers de jeunesse (1941-1944).

Architecte des Bâtiments de France de 1946 à 1968.

Il devient le Chef de l'agence des Bâtiments de France (Bâtiments Civils et Palais Nationaux) du Bas-Rhin au Palais du Rhin le 25 juin 1946.

Chevalier des Palmes académiques (23/06/1952)

Chevalier de la Légion d'Honneur (décret du 18/03/1957)

Travaux pour le compte des communes (mairies, écoles, immeubles classés bâtiments civils et les palais nationaux), pour des particuliers (immeubles de rapport, on lui connaît une villa au n° 1, rue David Gruber), ainsi que les travaux d' entretien, de grosses réparations et de transformations des bâtiments universitaires de Strasbourg (Institut de Zoologie etc... et les bâtiments universitaires des Hospices civils). Vers 1968 les édifices de l' Education Nationale sont radiés de la liste des Bâtiments Civils.

Restauration de la basilique du Sacré-Cœur à Lutterbach (1949, avec T. Eisenbraun).

Il s’était associé dans les années 30 avec l’architecte DPLG Tim Helmlinger, condisciple d’études à l’Ecole d’Architecture de Strasbourg et ami (Georges Spinner faisait partie des invités aux noces de Tim Helmlinger en septembre 1935). Ils ont en particulier conçu ensemble un groupe d’immeubles à l’angle des rues du Général Rapp et Oberlin.

A la libération, Georges Spinner, devenu architecte des Bâtiments de France, récupéra quelques blocs de grès du monument conçu par son père en 1906 et érigé en 1909 à Wissembourg, et qui fut dynamité un an après le décès de Auguste Spinner par les autorités nazies, afin de réaliser la stèle funéraire de son père à Wissembourg. Un nouveau monument fut inauguré au Geisberg le 13.11.19601.

Adresses liées

Personnes liées

Références

  1. « Auguste Spinner. Un patriote alsacien au service de la France » [archive], par Philippe Tomasetti, qui a également rédigé la notice biographique dans le Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne n° 48, pages 5145 à 5147

Sources

- Concernant Georges Spinner :

  • Dictionnaire de Franck Storne, in "Des Beaux-Arts à l'Université. Enseigner l'architecture à Strasbourg", 2013 Ensas, page 317 ;
  • Lien vers une biographie très complète de Georges Spinner sur le site AGORHA [archive], de l'Institut national d'histoire de l'art (consulté le 08/02/2017).

- Concernant son père, Auguste Spinner (1864-1939) [archive], consulté le 28/09/2018

N.B. : Les portraits de jeunesse et d'âge mûr proviennent de collections particulières.

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Jean-Daniel Lohner

24 months ago
Score 0
En temps qu' architecte des Bâtiments de France il s' occupait des bâtiments universitaires, des écoles normales, des édifices judiciaires et des lycées et collèges entre autre le lycée Stanislas à Wissembourg, du château du Haut-Koenigsbourg, du Palais du Rhin, de l' Hôtel du Rectorat, du Grand Séminaire, du Ministère Est (Préfecture) et Ministère 0uest (Trésorerie Générale) du lycée de Phalsbourg. Georges Spinner bien que décédé à Strasbourg, il repose au cimetière de Wissembourg.