Open main menu

Archi-Wiki β

Personne:Eugène Petiti

Image principale
Date de naissance 28 mars 1809
Date de décès 1er novembre 1883
Métier architecte


Biographie

Jean Jacques Eugène Petiti était un architecte-entrepeneur, animateur social et homme politique, né le 28.3.1809 à Strasbourg et décédé le 1.11.1883 à Strasbourg. Il était fils de Jean Baptiste Petiti, portier et de Marie Dorothée Beydert. Il a épousé le 25.11.1839 à Strasbourg Marie Joséphine Simonette Klotz, fille de Jean Louis Klotz, brasseur et de Marie Simonette Meyé. Il était donc le beau-frère par alliance du célèbre architecte Gustave Klotz (1810-1880).

Issu de l'école des Beaux-Arts à Paris, Eugène Petiti était à la fois entrepreneur et architecte. Employé au bureau des travaux de la commune de Strasbourg, il fut formé par Jean Villot, architecte de la Ville, et Gustave Klotz, architecte de la cathédrale.

Il fonda une entreprise de travaux de construction, la maison Petiti Frères, qui construisit de nombreux édifices à Strasbourg, comme la Manufacture des Tabacs, l'établissement de la Toussaint (1855), le nouveau collège St-Etienne (1858), l'aile sud de la Chambre de commerce (1868), la clinique Ste-Barbe (1877), ainsi que des édifices à Obernai, Haguenau et Schiltigheim (à savoir dans cette ville : l'orphelinat St-Charles avec sa chapelle néo-médiévale, 1868). N.B. : Il est encore difficile d'affirmer si les entreprises Petiti Frères et Petiti-Klotz sont une seule et même entreprise ou deux entreprises différentes, la première option semblant être la plus probable, mais c'est cependant à confirmer.

Il anima de nombreuses associations catholiques et fut membre de nombreuses sociétés, comme celle des amis des arts, ainsi que la Société des monuments historiques, etc... Il fut conseiller municipal de Strasbourg de 1848 à 1873. En 1880, il participa à la création du quotidien catholique de Strasbourg, l'Union d'Alsace-Lorraine, dont il fut le directeur en 1880-1881 avec l'abbé Aloyse Spitz.

La tombe d'Eugène Petiti se trouve au cimetière Saint-Urbain, section n° 7. Elle consiste en une stèle tronconique à décor végétal encadrant une croix scultpée au fronton. A sa gauche se trouve la sépulture de ses parents.

Adresses liées

Personnes liées

Références

Sources

  • Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne n° 29, page 2972, notice détaillée, dûe aux plumes de Christian Baechler et Théodore Rieger
  • Guide des cimetières de Strasbourg n° 1, 2007, page 39)