Loading...

Personne:Charles Jockers : Différence entre versions

De Archi-Wiki

m (Remplacement de texte — « File: » par « Fichier: »)
Ligne 19 : Ligne 19 :
  
 
Confession protestante.
 
Confession protestante.
 
''Sources'' :
 
 
- Sharam Hosseinabadi : « Un dictionnaire des Architectes et Entrepreneurs de Strasbourg (1824-1942 », in Metacult, cahier n° 5, février 2016, page 13.
 
 
- Etat civil numérisé du Bas-Rhin, Adeloch.
 
  
 
<gallery>
 
<gallery>
 
Fichier:66178.jpg|Tampon et signature de Charles Jockers
 
Fichier:66178.jpg|Tampon et signature de Charles Jockers
 
</gallery>
 
</gallery>
 +
 
=== Adresses liées ===
 
=== Adresses liées ===
 
{{Adresse liée
 
{{Adresse liée
Ligne 35 : Ligne 30 :
 
|date=1924
 
|date=1924
 
}}
 
}}
 +
{{Adresse liée
 +
|adresse=165b_Route_des_Romains_(Strasbourg)
 +
|photo=165b,_route_des_Romains,_Strasbourg,_façade_principale,_par_Charles_Jockers_(1926).jpg
 +
|date=1926
 +
}}
 +
 +
== Sources ==
 +
* Sharam Hosseinabadi : « Un dictionnaire des Architectes et Entrepreneurs de Strasbourg 1824-1942 », in Metacult, cahier n° 5, février 2016, page 13.
 +
* Etat civil numérisé du Bas-Rhin, Adeloch.
  
 
== Références ==
 
== Références ==
 
<references />
 
<references />

Version du 23 janvier 2019 à 10:43

Image principale
Date de naissance 12 juillet 1872
Date de décès 12 décembre 1932
Métier entrepreneur


Biographie

Entrepreneur du bâtiment

Philippe "Charles" Jockers est né le 12.7.1872 à Strasbourg, au n° « 2, Petite rue de l’Eglise », fils de André Jockers, 35 ans, fruitier à Strasbourg et de Marguerite Matter, 31 ans.

Il est décédé le 12.12.1932 à Strasbourg.

On le trouve dans la rubrique professionnelle des entrepreneurs au n° 167, routes des Romains, puis au 175, route des Romains dans les années 20 et 30.

Il est un frère d’Emile Jockers, et sera témoin à son mariage en 1903. Il a sans doute aussi été plus ou moins associé un temps avec son frère (en 1921, il est situé au n° 5, rue des Chargeurs et Emile au n° 7, rue des Chargeurs).

Confession protestante.

Adresses liées

Sources

  • Sharam Hosseinabadi : « Un dictionnaire des Architectes et Entrepreneurs de Strasbourg 1824-1942 », in Metacult, cahier n° 5, février 2016, page 13.
  • Etat civil numérisé du Bas-Rhin, Adeloch.

Références

Contribuez aussi à cet article

Commentaires[modifier | modifier le wikicode]

Vous n'êtes pas autorisé à publier de commentaire.