Loading...

Difference between revisions of "Adresse:Maison des Têtes (Colmar)"

From Archi-Wiki
(Révision du 16/08/2015 à 15h21 importée depuis Archi-Wiki)
(Révision du 16/08/2015 à 16h16 importée depuis Archi-Wiki)
Line 86: Line 86:
 
== Classement parmi les Monuments Historiques ==
 
== Classement parmi les Monuments Historiques ==
 
{{Infobox actualité
 
{{Infobox actualité
|date = 1898
+
|date = 6/12/1898
 
}}
 
}}
Classement parmi les Monuments Historiques: Liste de 1898.
+
façade
 +
 
 +
Classement parmi les Monuments Historiques le 06/12/1898. J.O. du 16/02/1930.
  
 
== Références ==
 
== Références ==
 
<references />
 
<references />

Revision as of 13:16, 6 September 2017

19 rue des Têtes

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1609
Structure Immeuble
Courant architectural renaissance

Date de rénovation 2012
Structure Immeuble

Classement Monument Historique 6/12/1898
Consultez les 8 actualités de l'adresse


Maison des Têtes1

Date 1609

Maître d' oeuvre: Albert Schmidt

Entièrement construite en pierre, cette maison caractéristique de la fin de la Renaissance rhénane conserve des traces de l' héritage gothique, comme la disposition dissymétrique du portail et de l' oriel, et les fenêtres placées irrégulièrement. Son constructeur, Anton Burger, un riche marchand, laisse son monogramme au-dessus du portail et ses armoiries au sommet de la façade . La date figure au pignon. Elle fut acquise en 1698 par Baudoin de Launoy, puis par Guillier, "trésorier de l' extraordinaire des guerres" qui la fit restaurer en 1738. Ancun décor ancien n' est conservé dans les intérieurs, qui sont utilisés comme restaurant.

La façade sur rue comporte un rez-de-chaussée, deux étages-carrés et trois niveaux sur pignon; ces différents étages sont séparés par des bandeaux, placés sous l' appui de fenêtre pour les étages-carrés et au-dessus des linteaux dans le pignon. Sur la droite du rez-de-chaussée, dont les fenêtres ont des piédroits et meneaux pour montant de fond, le portail cintré dans un encadrement rectangulaire est orné de termes, de figures animales et de pointes de diamant. Un oriel de plan rectangulaire, au décor exubérant, occupe le milieu de la façade aux premier et deuxième étages; un garde-corps ajouré en pierre, orné de figures bifides, ferme sa terrasse, accessible depuis le niveau inférieur du pignon. Ses panneaux, ses montants et ses meneaux sont sculptés de têtes humaines, sans fonction autre que décorative. On retrouve de telles têtes sur les montants et meneaux des diverses fenêtres, y compris celle du poche d' entrée. Au nombre de cent six, ces têtes, en grande partie restaurées, ont donné son nom à la maison et, en 1888, à la rue entière. Le pignon aigu, à volutes et ailerons, est couronné par la statue en bronze d' un tonnelier, exécutée en 1902 par Auguste Bartoldi.

Les survivances gothiques (type des fenêtres à meneau, trace sans rigueur des divisions et percements, alors qu' on est début du XVIIe siècle, et le foisonnement du décor gratuit font de cette façade une oeuvre de sculpteur plutôt que d' architecte de la Renaissance; à l' en contre de ce qu' on constate à la maison Pfister, le commanditaire a voulu ici faire montre de son opulence, non de sa culture humaniste.2

Le Tonnelier alsacien

Date 1901 à 1902
Sculpteur Auguste Bartholdi

"Vers 1899, la Société vinicole de Colmar aménage une bourse aux vins au rez de chaussée de l'immeuble et commande à Bartholdi une oeuvre évoquant la viticulture, une"enseigne" en quelque sorte.

Conçue en 1901, la statue du Tonnelier alsacien sera fixée au sommet du pignon en 1902.

Relativement à la fonte de la statue, l'on trouve écrit partout qu'elle fut coulée en bronze: il n'en est rien. Dans une lettre adressée le 28 mars 1902 à ses commanditaires, Bartholdi précise que son Tonnelier alsacien est "en bel étain de première qualité."

Le tonnelier porte un petit chapeau et un tablier serré à la taille par une cordelière et glissé sous la cordelière un maillet. Les manches de sa chemise sont retroussées. Il tient à la main un verre et une bouteille dans l'autre main. Son visage, à la barbe fournie, est souriant. Le tonnelier semble inviter le passant à la dégustation.

Sources:

- Texte figurant dans la vitrine du Musée Bartholdi à Colmar pour la présentation d'une maquette (lu en septembre 2015).

- CDDP haut Rhin dossier documentaire et pédagogique sur les oeuvres d'Auguste Bartholdi [archive], consulté sur internet le 30/06/2016.

Rénovation

Date 2012

La maison des têtes a été restaurée en 2012 d'après le site de l'office du tourisme de Colmar [archive], consulté le 21/08/2015.

Ci-dessous se trouvent quelques photos montrant la maison après les travaux.

Classement parmi les Monuments Historiques

Date 6/12/1898

façade

Classement parmi les Monuments Historiques le 06/12/1898. J.O. du 16/02/1930.

Références

  1. Le patrimoine des communes du Haut Rhin. (Livre)
  2. Alsace Dictionnaire des Monuments Historiques (pages 101 et 102

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Jocelyne

5 months ago
Score 0

Je reprends la rédaction de cette fiche.C'est un gros travail et j'essaye de présenter les têtes, 106, si j'ai réussi à les photographier toutes, ce qui n'est pas certain...

Il me faudra du temps et je vous remercie de votre compréhension pour une fiche "en chantier".

Jocelyne BOES

25 months ago
Score 0
La statue est de petite taille compte tenu de son installation sur le pignon de la Maison des Têtes.