Loading...

Frankenhaus (Strasbourg)

From Archi-Wiki

32 Rue du Vingt-Deux Novembre

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1913 à 1914
Structure Immeuble
Courant architectural néoclassique
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Frankenhaus12

Date 1913 à 1914

Ancienne Maison des Franconiens.3

Construction

La demande de permis de construire est effectuée le 23 Avril 1913. Le bâtiment est achevé le 21/07/1914.

On trouve dans le dossier de la police du bâtiment un plan de situation signé par le commanditaire Jean Dern et l'architecte Hess le 7 novembre 1912.

Le commanditaire de l'immeuble est Jean Dern, domicilié à Schlossgut Schwanberg [archive] (Allemagne, entre Francfort et Nuremberg). Jean Dern exerçait ses activités dans le tourisme (hôtellerie) et le commerce du vin mais aussi la vente de pierres de taille pour la construction (Lieferung von bossierten SteinBlöcken aller Grössen.). Pour plus de détails sur les activités de Jean Dern voir la très belle carte de visite issue du dossier d'archive.

L'architecte est un dénommé Hess (Architektur Büro Heß) situé à Helgoland [archive] (une ile d'Allemagne du nord).

Franken-Haus

Sur le papier à en-tête du commanditaire Jean Dern on trouve la mention de Franken-Weine. En effet le Schlossgut Schwanberg est situé dans le vignoble de Franconie [archive]; la Franconie est une région géographique et historique du centre-sud de l'Allemagne.4

Peut-être, mais nous ne l'avons pas vérifié dans les archives (probablement l'information se trouve-t-elle dans le dossier II de cet immeuble), l'un des commerces au rez-de-chaussée comportait-elle une boutique pour vanter les mérites de cette région, voire peut-être la vente de vin ou d'excursions touristiques. (paragraphe à confirmer ce sont des suppositions)

Descriptif architectural sommaire

Immeuble de style néo-classique (fronton triangulaire, pilastres ioniques, fenêtres carrées etc) ou post-néoclassiques comme on peut le lire parfois dans la littérature.

On remarquera sur le plan, la présence de deux puits de lumière (Lichthof) de grande dimension 5,20m x 4,64m.

Boutique au rez-de-chaussée et cour intérieure

Les devantures des boutiques ont été transformées au fil des changements de locataires et les modernisations successives. Le dossier II des archives de cet immeuble conservé aux archives de la ville comporte les demandes de permis successifs.

Au rez-de-chaussée de l'immeuble on trouve la boutique "au vieux campeurs" [archive].

La cour intérieure de cet immeuble est une survivance des anciennes venelles du vieux Strasbourg encore existantes avant les travaux de la grande percée. Dans la cour on peut voir notamment la façade arrière du n°11, rue Sainte-Hélène avec son ancienne latrine.

Autres vues sur cette adresse

Vues prises depuis cette adresse

Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Fabien Romary

27 months ago
Score 0

Merci pour les précisions et corrections Wilfred, tu as très probablement raison, j'ai fais une erreur en traduisant Bauherr, j'ai traduit par "constructeur" au lieu de "maître d'ouvrage". En fait c'est l'activité de vente de pierre de taille qui m'a fait tombé dans le panneau...

C'est corrigé. Malheureusement pas d'indication du prénom de l'architecte Heß dans le dossier.

Wilfred HELMLINGER

27 months ago
Score 0

Très belle recherche, Fabien, exemplaire même !, puisqu'elle répond à toutes nos questions. Concernant l'architecte, son identification est difficile, car il manque le prénom, mais on apprend grâce aux documents mis en ligne qu'il était Regierungsbaumeister, que je traduirai librement par "architecte en chef pour le gouvernement". Dans le répertoire de Ulrich Bücholdt [archive], sur internet, il y aurait peut-être deux ou trois candidats (Anton Hess, Regierungsbaumeister à Munich, en 1929, ou Albert Heinrich Hess, idem à Wiesbaden, en 1929. Le seul qui se rapproche de l'Allemagne du Nord serait Conrad Hess, Regierungsbaurat, à Potsdam, en 1929. A suivre!

Une petite restriction : à ma connaissance, le Bauherr est uniquement commanditaire ou maître d'ouvrage, et nullement constructeur. Je peux me tromper, mais le constructeur signe d'habitude comme Unternehmer ou Bauunternehmer.

Fabien Romary

27 months ago
Score 0

Wilfred, la fiche est rédigé. Je te laisse découvrir mes recherches.

L'architecte est un parfait inconnu sur notre site un dénommé Hess (Architektur Büro Heß) situé à Helgoland (une ile d'Allemagne du nord !).

Jean Dern signera comme constructeur (Bauherr) les plans, il a participé à la construction en tant que commanditaire et constructeur.

J'ai rajouté des éléments et suppositions sur la Franken-Haus.

Fabien Romary

27 months ago
Score 0

Désolé Wilfred je n'ai plus le nom en tête de l'architecte mais je n'ai pas lu ces noms la, je m'en serais souvenu !

Le dossier était volumineux et difficile à lire. Tu auras la réponse de mes analyses du dossier d'ici demain.

Wilfred HELMLINGER

27 months ago
Score 0

Autre idée plus vraisemblable : Edouard Schimpf ?

Comme je me préparais à consulter le dossier, je trouvais déjà suspect que dans le classeur, on trouve, à côté de la cote, la description suivante : 1922-1922, volume I ! Je trouve qu'il faudrait supprimer sur le site toutes les mentions d'ouverture de dossier, lorsqu'elles remplacent une date assurée, car elles peuvent, ainsi que cela est le cas ici, être sujettes à caution et induire en erreur.

Wilfred HELMLINGER

27 months ago
Score 0
Bravo Fabien pour cette consultation du dossier. A l'aveugle, je me lance : et si les architectes étaient Backes et Zache ?

Fabien Romary

27 months ago
Score 0

Comme convenu j'ai rajouté la note à l'endroit le plus approprié, sur la rue du 22 Novembre.

D'autre part j'ai signalé l'erreur sur le site de la BNU.

Encore merci Robin :)

Fabien Romary

27 months ago
Score 0

Merci pour l'explication RS pour la datation de la carte postale [archive] j'ajoute une note.

Concernant la datation de l'immeuble je suis passé aux archives ce matin. J'ai l'explication pour 1922 (date de début de l'ouverture du dossier de la police du bâtiment). En fait le 1er document sur lequel on tombe est daté de 1922. Il est manifestement mal classé.

En tournant la page, le second document est de 1912. Le dossier commence donc en 1912.

D'après le permis (le dossier est très volumineux) l'immeuble a été construit entre 1913 et 1914. Je rédigerais la fiche plus tard.

S R.

27 months ago
Score 0
La légende de la photo en question n'est pas issue du site de la BNU , je l'avais rédigé après quelques recherches. L'explication de la date du 19 Juin 1940 est d’ailleurs donnée dans l'historique du nom de la rue.

Fabien Romary

27 months ago
Score 0

Merci RS pour ce retour. Je n'avais pas regardez l'historique de l'image [archive], du coup je n'avais pas vu que c'était vous qui aviez mis la légende.

Mais du coup vu que votre source est la BNU, ou se trouve l'image avec cette légende sur ce site ?

En plus du champ [source] vous savez que maintenant nous ajoutons le lien direct sur le site.

Actuellement l'image est accessible via ce lien sur le site de la BNU [archive] avec la date vers 1915. On est d'accord vu votre remarque que la bonne date est environ 1942.

S R.

27 months ago
Score 0
La carte postale datée d'environ 1942 a forcément été prise pendant l'occupation allemande, une autre preuve est que les Galeries Lafayette portent l'enseigne "UNION" [archive] sur cette photo, or le magasin s'appelait ainsi pendant cette période.

Fabien Romary

27 months ago
Score 0
Wilfred : je viens de voir ton commentaire sur la date, ça me donne une 4ème raison :-)

Fabien Romary

27 months ago
Score 0

Pour ma part je fais un commentaire sur la date de construction qui est indiqué : environ 1922.

J'ai de très gros doute sur cette date. Pour moi cet immeuble a été construit 10 ans plus tôt, autour de 1912.

3 raisons à cela :

- l'immense majorité des immeubles de la Grande Percée dans cette rue ont été construit entre 1912-1914

- le style de l'immeuble et son décor sculpté et l'utilisation de la pierre de taille en grès soutiennent qu'il a été construit avant 1914

- enfin une carte postale trouvé sur le site de la BNU [archive] fait apparaitre cet immeuble vers 1915

Une remarque cependant concernant cette dernière carte postale car sur notre site, nous utilisons cette carte avec une autre date (environ 1942) [archive]. Je ne sais pas ou est l'erreur BNU ou légende Archi-Strasbourg ? Je pencherais plutôt pour une erreur sur Archi-Strasbourg... mais comme la source n'était pas précisé avec un lien j'attends vos réactions au vue de la carte [archive].

Wilfred HELMLINGER

27 months ago
Score 0
Concernant la date de construction, on se situe normalement ici dans le tronçon de la Grande Percée, qui va de St-Pierre-le-Vieux à la Place Kléber et qui a été réalisé de 1912 à 1914.

Wilfred HELMLINGER

27 months ago
Score 0
Ou alors, faut-il quand même y voir une allusion à l'origine (de Franconie) de commerçants qui tenaient boutique ici avant la Grande Percée ? Sur la belle photo (malheureusement non légendée, Roland !) de l'emblème de la maison, on discerne deux cornes d'abondance, deux putti, et n'y-a-il pas également une roue ?

Wilfred HELMLINGER

27 months ago
Score 0
Je propose une hypothèse complètement différente : il existe près de cette adresse, une "Gerberhaus", qui était, je crois, une allusion à l'emplacement de l'ancien poêle des tanneurs. Et s'il était fait allusion ici à l'emplacement d'un ancien poêle de la tribu des Fribourgeois (Freyburger Zunft) ? En latin médiéval, francus avait le sens général de "libre". Du coup on comprend les traductions dans l'autre sens : "Freimaurerei" = Franc-maçonnerie, ou "Freihof" = Cour franche, etc... D'ailleurs c'est pourquoi la rue des Francs-Bourgeois s'appelle comme ça, traduisant "Freiburgergasse".

Aw2mw bot

27 months ago
Score 0

Les Franconiens venaient d'un ancien duché germanique (dissolu en 1803)comptant comme principales villes Wurzbourg, Nuremberg, et, au sud ouest, Ansbach et Schwäbisch Hall. Au VII s. les Franconiens ont créé Wissembourg.

Reste à savoir quelles familles franconiennes se seraient installées à Strasbourg, en quelle période, et puis qui est l'architecte de l'immeuble.