Open main menu

Archi-Wiki β

Eglise Protestante Saint Paul (Koenigshoffen) (Strasbourg)

35 rue de la Tour

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1911 à 1913
Architecte Edouard Schimpf
Sculpteur Ernest Weber
Alfred Marzolff
Peintre Louis-Philippe Kamm
Joseph Ehrismann

Inscription à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques 27/11/1997
Consultez les 2 actualités de l'adresse


Sanctuaire de Mithra

Date 1911
Personnalité Robert Forrer

A l’occasion des travaux de terrassement, une découverte surprenante a été faite : un sanctuaire de Mithra, à l'emplacement de la nouvelle église projetée.

Une campagne de fouilles, sous la direction de Robert Forrer et la conduite d'Adoplhe Riff, fut menée pendant plusieurs semaines1.

Aujourd'hui le grand relief qui a été révélé est exposé au Musée Archéologique [archive].

Il s'agirait de l'un des plus grands reliefs de ce type connus dans le monde romain. Milieu du 2e siècle après JC.2

Eglise Protestante Saint Paul (Koenigshoffen)3

Date 1911 à 1913
Architecte Edouard Schimpf
Sculpteur Ernest Weber
Alfred Marzolff
Peintre Louis-Philippe Kamm
Joseph Ehrismann

A cet emplacement se situait jusqu'à sa destruction au IVème siècle après JC un sanctuaire consacré au dieu oriental Mithra. Les vestiges du sanctuaire ont été découverts en 1912 et placés au musée archéologique de la ville.4

L'église actuelle rompt avec la tradition alsacienne.

Le 27 octobre 1889, Otto Back, le Maire, découvre une pétition de 200 signatures de protestants des quartiers de Koenigshoffen, Cronenbourg et Elsau demandant une église.

En 1891, des locaux scolaires sont mis à disposition.

Le terrain est acquis en 1909 et en 1910 la Ville lance un concours d'architectes. Le cahier des charges est d'avoir un style sobre et harmonieux, 900 places assises et un espace supplémentaire de 200 places.

48 projets sont présentés et c'est Edouard Schimpf qui est retenu.

Le chantier débute en 1911. Le gros oeuvre est réalisé par l'entreprise Carl Faist de Lingolsheim, la taille des pierres se fait à la Schachenmühle, une marbrerie à Neudorf.5

La tour de l'église fait écho à la tour du Breuscheck (aussi appelée Schlössel) toute proche.

La sacristie de plan circulaire est couverte d'un haut toit octogonal.

A propos du bas-relief

Le portail d'entrée, au centre de la façade nord, est surmonté d'un bas-relief sculpté par A. Marzolff et peint par Henri Beecke. La scène représente le Christ plus grand que nature répondant à Pilate :

"Du sagst es. Ich bin ein König. Ich bin dazu geboren und in die Welt kommen. Dass ich für die wahrheit zevgen soll. Weraus der wahrheit ist der höret meine Stimme."6

que l'on peut traduire par :

"Tu le dis, je suis roi. Voici pourquoi je suis né et pourquoi je suis venu dans le monde : c'est pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est pour la vérité écoute ma voix" (Jésus à Pilate) (Jean 18,37) 7

La scène est de style oriental avec colonnettes et couleurs vives : il s'agit vraisemblablement d'une allusion au culte de Mithra. Autre allusion probable : "Ich bin ein König" et le nom "Koenigshofen"6

Inscription à l'inventaire des monuments historiques8

Date 27/11/1997

Église inscrite sur l'inventaire des Monuments Historiques le 27 Novembre 1997.

Lien externe

L'église Saint Paul sur le site des Journées du Patrimoine 2014 [archive] (ouverture et visite dans le cadre des 100 ans de l'église)

Lien interne

Source

- Edouard_Schimpf_à_Strasbourg_Architecte_d'une_ville_en_renouveau_(Livre), article sur l'église protestante Saint-Paul, fascicule édité par les archives de la ville, pp38-43



Références