Open main menu

Archi-Wiki β

78 route de Schirmeck

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1899 à 1900
Structure Maison
Courant architectural alsacien (colombage)
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Maison des glacis1

Date 1899 à 1900

Le n° 78, comme les n° 80 et n° 84, route de Schirmeck, sont des maisons construites dans la zone de servitudes imposant des édifices démontables. Ces trois maisons sont des exemples de l'architecture à pans de bois, marquant l'histoire de Strasbourg. Elles se différencient par les matériaux de leurs façades: un remplissage en brique un enduit et une façade recouverte de bardeaux en bois.2

La consultation du dossier

permet d'apprendre que le commanditaire du n° 78 était un fonctionnaire des Chemins de Fer (Kais. Eisenbahn Sekretär) du nom de Hans Ging.

L’adresse semble d’abord avoir porté le n° 42a ou 42n, selon les documents, puis rapidement elle a porté le n° 78.

L'autorisation de construire est accordée le 21.9.1899. La construction est achevée le 26.1.1900.

On voit sur le projet global que le terrain à l’arrière est généreux. La propriété de Hans Ging comportait également à l’arrière un poulailler et une écurie.

Le projet n’est signé que par le seul commanditaire, et on ignore donc le nom de l’architecte, mais on voit que le terrain voisin appartient à Charles Berst. C’est une hypothèse, mais il se pourrait bien qu’il s’agisse du père de l’architecte Théo Berst (1881-1962). Charles Berst, père de Théo Berst, était en effet ingénieur aux Chemins de fer.

L’hypothèse est encore renforcée par le fait que Hans Ging fera également construire quelques années plus tard (en 1902) le n° 80, route de Schirmeck. Or cette fois, le projet global est signé par … Th. Berst, et il s’agit cette fois sans doute de Théo Berst, qui vient de terminer ses études à la Kaiserliche Technische Hochschule de Strasbourg, qu’il a fréquentée de 1898 à 1902

En 1929, le propriétaire du n° 78 est Mr. Gross, qui agrandit le bâtiment de dépendance existant à l'arrière.

Références

  1. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 821W358
  2. A la découverte des quartiers de Strasbourg Montagne - Verte Elsau