Open main menu

Archi-Wiki β

5 rue de la Mésange (Strasbourg)

5 rue de la Mésange

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1863
Structure Immeuble

Date de transformation 1895
Architecte Emile Salomon

Date de rénovation 1912
Architecte Henri Salomon

Date de transformation 1930 à 1931
Architecte Auguste Haentzler (père)
Auguste Haentzler (fils)

Date de transformation 1948
Architecte Georges Maechel
Structure Commerces
Consultez les 2 actualités de l'adresse

Historique1

1427 : première citation

1587 : Johannes Schenkbecher y habite

18e -19e siècle : Maison de la Fondation Schenkbecker

1862 : Maison Schiltz-Magnus

Construction2

Date 1863

Lors de l'ouverture du dossier de la Police du bâtiment en 1863, il existe déjà un domicile ou commerce de la famille Schiltz-Magnus, dont un représentant demande en date du 20.5.1863 l'autorisation de "faire établir un grand store au magasin de sa maison". C'est maigre comme information, mais cela a le mérite de dire l'ancienneté de la maison, sachant que la date de construction que nous donnons est une pure estimation, ne correspondant à aucune source.

Note

On notera avec prudence une source ("Deux siècles au Finkwiller" rédigé par Jean-Louis Jung entre 2001 à 2004 à l'intention de sa famille) qui attribue cet immeuble à Emile Salomon en 1864.

En savoir plus

Consulter la liste des réalisations d'Emile Salomon sur sa biographie

Transformation34

Date 1895
Architecte Emile Salomon

En 1895 l'architecte Emile Salomon obtient l'autorisation de construire en date du 2.5.1895 pour l'agrandissement d'une ouverture. On apprend à cette occasion que la famille Schiltz-Magnus, qui y tient boutique n'est probablement que locataire, et que l'immeuble est propriété de la Fondation Saint-Thomas.

C'est en tous les cas ce que laissent penser le choix de l'architecte, qui est justement architecte de la Fondation Saint-Thomas (Stiftsbaumeister), et également le fait que la maison est appelée "Haus Schenkbecher", du nom de Johann Schenckbecher, jurisconsulte décédé en 1596 à Strasbourg, et qui dans son testament de 1577, légua une somme importante en faveur d'étudiants, legs qui fut incorporé plus tard à la Fondation St-Thomas.

Nous ignorons jusqu'à quand cette maison a été propriété de la Fondation Saint-Thomas, mais les dernières mentions à ce sujet dans le dossier datent du début des années 50 (source, en dehors du dossier de la Police du bâtiment : Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne n° 33, page 3414).

Avec ce premier dessin d'architecte, nous avons donc une première image de l'immeuble.

Rénovation5

Date 1912
Architecte Henri Salomon

Une nouvelle autorisation de construire est accordée le 23.9.1912 à l'architecte Henri Salomon et aux architectes-entrepreneurs R. et D. Burkle, pour une rénovation de l'immeuble.

Les éléments dessinés en rouge sur le dessin de la façade, conjugués à la description des travaux (die Erneuerung der Gurtgesims über des I und II Stockwerk des Hauses) permettent de penser qu'il s'agit de rénover les moulures des corniches au-dessus des 1er et 2e étages. Cette fois le propriétaire de la maison est clairement désigné (St-Thomasstift / Stiftung Schenbecher/ Haus Meisengasse 5).

Dans le même temps, l'architecte Henri Salomon, qui est comme l'était son père, architecte de la Fondation St-Thomas, obtient l'autorisation de construire en date du 12.12.1912, pour refaire la devanture d'un des magasins du rez-de-chaussée.

Travaux6

Date 1930 à 1931
Architecte Auguste Haentzler (père)
Auguste Haentzler (fils)

De nouveaux travaux de transformation concernent en 1930 le rez-de-chaussée et le 1er étage. L'arrêté portant permis de construire date du 12.6.1930. Les pétitionnaires sont Mrs Blum-Baumann. L'architecte est A. Haentzler et fils (6, rue du Tabac). La réception finale des travaux a lieu le 26.12.1930.

Puis, dans la foulée, a lieu l'installation d'un ascenseur électrique. L'arrêté portant permis de construire date du 4.12.1930 pour Schiltz-Magnus et Blum. Les travaux sont terminés au 30.1.1931.

Transformation7

Date 1948
Architecte Georges Maechel

En 1948 a lieu l'aménagement d'une confiserie-patisserie-salon de thé, réalisé par l'architecte G. Maechel. Jean Daniel Lohner, nous dit qu'il s'agit du "Pâtissier Confiserie Olivier à partir de 1948 jusqu'en 1986. Avant la guerre elle se trouvait au 23, rue des Grandes Arcades. Très connu des Strasbourgeois." On trouve en effet dans le dossier des courriers de la patisserie confiserie Olivier à partir de 1953. Notons encore que le 27.5.1964, la Patisserie Olivier obtient l'autorisation pour un aménagement intérieur du magasin et du salon.

Références

  1. Seyboth Das Alte Strassburg (Livre) - Seyboth, Adolphe, Das alte Strassburg, vom 13. Jahrhundert bis zum Jahre 1870; geschichtliche Topographie nach den Urkunden und Chroniken, bearb. von Adolph Seyboth, Strasbourg, J.H.E. Heitz (Heitz & Mündel),1890, p.5
  2. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 888W347
  3. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque)
  4. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 888W347
  5. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 888W347
  6. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 888W347
  7. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 888W347