Loading...

Difference between revisions of "Adresse:56 Allée de la Robertsau (Strasbourg)"

From Archi-Wiki
(Révision du 11/02/2014 à 21h45 importée depuis Archi-Wiki)
(Révision du 17/02/2014 à 13h17 importée depuis Archi-Wiki)
Line 44: Line 44:
 
Commentaire de S. Hornstein : " En dépit de la surcharge en éléments ornementaux, une relative finesse se déclare au niveau des arcatures et de leur fluidité morphologique. "
 
Commentaire de S. Hornstein : " En dépit de la surcharge en éléments ornementaux, une relative finesse se déclare au niveau des arcatures et de leur fluidité morphologique. "
  
"... malgré la finesse, l'énorme diversité des applications décoratives accable et entraîne tôt ou tard un sentiment de grotesque massif."<ref> Shelley Hornstein,Tendances d'architecture art nouveau à Strasbourg, Thèse de 1981, pages286-287.</ref>
+
"... malgré la finesse, l'énorme diversité des applications décoratives accable et entraîne tôt ou tard un sentiment de grotesque massif."<ref> [http://www.archi-wiki.org/?archiAffichage=listeAdressesFromSource&source=94&submit=Rechercher Shelley Hornstein],Tendances d'architecture art nouveau à Strasbourg, Thèse de 1981, pages 286-287.</ref>
  
 
[http://perso.wanadoo.fr/artnouveau/fr/villes/strasbourg/batiments/robertsau56.htm Plus de détails] avec la fiche descriptive sur le site de Frank Derville.
 
[http://perso.wanadoo.fr/artnouveau/fr/villes/strasbourg/batiments/robertsau56.htm Plus de détails] avec la fiche descriptive sur le site de Frank Derville.

Revision as of 18:23, 29 August 2017

56 Allée de la Robertsau

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1902 à 1903
Architecte Franz Lütke
Heinrich Backes
Structure Immeuble
Courant architectural art nouveau
baroque

Inscription à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques 29/10/1975
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction12

Date 1902 à 1903
Architecte Franz Lütke
Heinrich Backes

Historique de la construction.

Immeuble de rapport de style Art Nouveau, construit par les architectes Frantz Lütke et Heinrich Backes pour le maître boulanger Georges Cromer. Georges Cromer était aussi propriétaire du n°54, d'un style beaucoup plus classique.

Permis accordé le 7.4.1902 et fin des travaux le 14.4.1903.

A droite de l'entrée, on découvre le nom des architectes et des maîtres d'oeuvre, le tout couronné des initiales G.C du commanditaire, entrelacées.

Descriptif architectural.

Aux deux extrémités, de curieux pignons à lucarnes semi-circulaires ajourées. Les deux travées centrales, au niveau des deux derniers niveaux, s'ornent d'un décor de céramiques polychromes.

"...l'élément ornemental concrétisé par les céramiques en tons bleuâtre, blanc et rouge, évoque des guirlandes."

Les colonnes qui soutiennent la logette de l'étage noble sont envahies de branches de marronnier et forment comme des chapiteaux.

Commentaire de S. Hornstein : " En dépit de la surcharge en éléments ornementaux, une relative finesse se déclare au niveau des arcatures et de leur fluidité morphologique. "

"... malgré la finesse, l'énorme diversité des applications décoratives accable et entraîne tôt ou tard un sentiment de grotesque massif."3

Plus de détails [archive] avec la fiche descriptive sur le site de Frank Derville.

1975

Parties communes

Références

  1. HORNSTEIN SHELLEY (Thèse 1981) (Livre)
  2. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 885W38
  3. Shelley Hornstein [archive],Tendances d'architecture art nouveau à Strasbourg, Thèse de 1981, pages 286-287.