Loading...

Difference between revisions of "Adresse:56 Allée de la Robertsau (Strasbourg)"

From Archi-Wiki
(Révision du 23/05/2010 à 8h00 importée depuis Archi-Wiki)
m
 
(24 intermediate revisions by 6 users not shown)
Line 5: Line 5:
 
|rue1 = Robertsau
 
|rue1 = Robertsau
 
|numéro1 = 56
 
|numéro1 = 56
|longitude1 = 7.7680991
+
|longitude1 = 7.768352
|latitude1 = 48.5903645
+
|latitude1 = 48.590326
 
|nom_complet = 56 Allée de la Robertsau
 
|nom_complet = 56 Allée de la Robertsau
 
|date1_afficher = 1902 à 1903
 
|date1_afficher = 1902 à 1903
Line 13: Line 13:
 
|structure1 = Immeuble
 
|structure1 = Immeuble
 
|type1 = construction
 
|type1 = construction
|courant1 = art nouveau;baroque
+
|courant1 = art nouveau
 
|architecte1 = Franz Lütke;Heinrich Backes
 
|architecte1 = Franz Lütke;Heinrich Backes
 +
|entrepreneur1=Joseph Kaag;Hippolyte Mohler
 
|ismh1=29/10/1975
 
|ismh1=29/10/1975
|photo_principale = 56 Allée de la Robertsau Strasbourg 11601.jpg
+
|photo_principale = 56_Allée_de_la_Robertsau_Strasbourg_11617.jpg
 
}}
 
}}
  
== Construction<ref>{{source|HORNSTEIN SHELLEY (Thèse 1981) (Livre)}}</ref> ==
+
== Construction<ref name="Hornstein">{{source|HORNSTEIN SHELLEY (Thèse 1981) (Livre)}} - Tendances d'architecture art nouveau à Strasbourg, Thèse de 1981, pages 286-287</ref><sup>,</sup><ref>{{source|Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque)}} - Cote 885W38</ref> ==
 
{{Infobox actualité
 
{{Infobox actualité
|date = 1902 à 1904
+
|date = 1902 à 1903
 
|architecte = Franz Lütke;Heinrich Backes
 
|architecte = Franz Lütke;Heinrich Backes
 +
|entrepreneur=Joseph Kaag;Hippolyte Mohler
 
}}
 
}}
Immeuble de rapport de style Art Nouveau, construit de 1902 à 1904 par les architectes Frantz Lütke et Heinrich Backes pour le maître boulanger Georges Cromer. A noter, Georges Cromer était aussi propriétaire du n°54, d'un style beaucoup plus classique.
 
  
Le rez de chaussée présente des bossages et des arcs sculptés.
+
=== Historique de la construction ===
  
Les étages sont ornés d'un décor luxuriant de branches et de feuilles grimpantes sculptées dans la pierre
+
Immeuble de rapport de style Art Nouveau, construit par les architectes Frantz Lütke et Heinrich Backes pour le maître boulanger Georges Cromer. Georges Cromer était aussi propriétaire du [[Adresse:54 Allée de la Robertsau (Strasbourg)|n°54]], d'un style beaucoup plus classique, mais construit dix ans auparavant.
  
Les deux extrémités sont formées par de curieux pignons à lucarnes semi-circulaires ajourées entre lesquelles se trouvent les balcons parés de céramiques polychromes à motifs végétaux.
+
Le permis de construire a été  accordé le 7.4.1902 et fin des travaux a lieu le 14.4.1903.
  
Les fenêtres et les portes cintrées sont asymétriques.
+
A gauche de la porte d'entrée, on découvre le nom des architectes, Lütke et Backes, ainsi que  celui des entrepreneurs ( ''Bauunternehmer'') Kaag et Mohler. Les initiales G.C du commanditaire, entrelacées, sont situées au-dessus de l'oeil-de-bœuf qui surmonte la porte.
  
Les deux travées centrales, au niveau des deux derniers niveaux, sont formées d'un mur de forme convexe tapissé de mosaïque représentant des motifs végétaux (fleur de lys, feuilles).
+
=== Descriptif architectural ===
  
[http://perso.wanadoo.fr/artnouveau/fr/villes/strasbourg/batiments/robertsau56.htm Plus de détails]
+
La façade sur rue est symétrique, si l'on ne tient pas compte de  la porte d'entrée qui se trouve à gauche.
 +
 
 +
Au sommet de  chaque  extrémité de la façade  se trouve un  curieux pignon  avec un oeil-de-boeuf, ajouré sur les côtés. Les deux travées centrales, au niveau des deux derniers niveaux, s'ornent d'un décor de céramiques polychromes qui contrastent avec le reste de la façade entièrement en pierre de taille.
 +
 
 +
"...l'élément ornemental concrétisé par les céramiques en tons bleuâtre, blanc et rouge, évoque des guirlandes."
 +
 
 +
Les colonnes qui soutiennent la logette de l'étage noble sont envahies de branches de marronnier et forment comme des chapiteaux.
 +
 
 +
Commentaire de S. Hornstein : " En dépit de la surcharge en éléments ornementaux, une relative finesse se déclare au niveau des arcatures et de leur fluidité morphologique. "
 +
 
 +
"... malgré la finesse, l'énorme diversité des applications décoratives accable et entraîne tôt ou tard un sentiment de grotesque massif."<ref name="Hornstein"/>.
 +
 
 +
<gallery>
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 2553.jpg| Façade sur rue
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 11617.jpg|Partie haute de la façade sur rue
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 2554.jpg|
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 2556.jpg|
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 2557.jpg|
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 2558.jpg|
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 58937.jpg|Vue rapprochée de la partie haute à gauche de la façade
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 2555.jpg|
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 11619.jpg|Travées centrales des deux derniers niveaux de forme convexe. Mur tapissé de mosaïques polychromes représentant des feuilles et fleurs de lys.
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 11614.jpg|Porte d'entrée aux formes de l'art nouveau
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 58939.jpg|
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 52328.jpg|
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 11618.jpg|Consoles ajourées de l'oriel.
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 52409.jpg|
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 11615.jpg|
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 11620.jpg|la grille d'entrée avec une tête de chien
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 11616.jpg|Colonne coiffée de feuilles de marronniers
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 58938.jpg|Terrasse au-dessus d'un oriel latéral
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 52329.jpg|
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 11621.jpg|La terrasse du rez-de-chaussée nous invite de sa gueule béante
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 52326.jpg|Tête grimaçante du balcon.
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 52327.jpg|La belle au nez cassé...
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 52325.jpg|Détail de la clôture
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 45287.jpg|Plan de situation.
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 45290.jpg|1902: plan du rez de chaussée.
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 45291.jpg|Vorgarten (jardin de devant) et terrasse sur rue.
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 45292.jpg|Plan d'étage.
 +
</gallery>
 +
 
 +
== Inscription sur l'inventaire des Monuments Historiques ==
 +
{{Infobox actualité
 +
|date = 29/10/1975
 +
}}
 +
Inscription le 29/10/1975 (façade et toiture sur rue)<ref>{{Source|Mérimée_(site_internet)}} -[http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_1=REF&VALUE_1=PA00085156 Notice Mérimée PA00085156], consulté le 13/10/2017</ref>
  
== 1975 ==
 
 
== Parties communes ==
 
== Parties communes ==
 +
{{Infobox actualité
 +
|date = 5/2010
 +
}}
 +
Visite des parties communes de l'immeuble. Pour avoir la chance de découvrir les parties communes, il faut se rendre dans l'une des entreprises qui occupe l'immeuble (Etude de notaire Raabe par exemple).
 +
 +
<gallery>
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 11601.jpg|
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 11603.jpg|
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 11604.jpg|
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 11605.jpg|
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 11606.jpg|
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 11607.jpg|
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 11608.jpg|
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 11609.jpg|
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 11610.jpg|
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 11611.jpg|
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 11612.jpg|
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 11613.jpg|
 +
Fichier:56 Allée de la Robertsau Strasbourg 11602.jpg|Porte palière
 +
</gallery>
 +
 +
== Autres ressources ==
 +
- [http://www.art-nouveau-around-the-world.org/en/villes/strasbourg/batiments/robertsau56.htm Le 56 Allée de la Robertsau sur le site www.art-nouveau-around-the-world.org (Frank Derville)]
 +
 +
- {{source|L'Héritage_de_l'art_Nouveau_dans_la_vallée_du_Rhin_Supérieur_(DVD-CD)}}, DVD publié en 2013, L'Héritage de l'Art Nouveau dans la vallée du Rhin Supérieur. L'Hôtel Cromer est l'une des 13 adresses strasbourgeoises visitées.
 +
  
 
== Références ==
 
== Références ==
 
<references />
 
<references />

Latest revision as of 10:24, 9 July 2019

56 Allée de la Robertsau

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1902 à 1903
Architecte Franz Lütke
Heinrich Backes
Entrepreneur Joseph Kaag
Hippolyte Mohler
Structure Immeuble
Courant architectural art nouveau

Inscription à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques 29/10/1975
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1,2

Date 1902 à 1903
Architecte Franz Lütke
Heinrich Backes
Entrepreneur Joseph Kaag
Hippolyte Mohler


Historique de la construction

Immeuble de rapport de style Art Nouveau, construit par les architectes Frantz Lütke et Heinrich Backes pour le maître boulanger Georges Cromer. Georges Cromer était aussi propriétaire du n°54, d'un style beaucoup plus classique, mais construit dix ans auparavant.

Le permis de construire a été accordé le 7.4.1902 et fin des travaux a lieu le 14.4.1903.

A gauche de la porte d'entrée, on découvre le nom des architectes, Lütke et Backes, ainsi que celui des entrepreneurs ( Bauunternehmer) Kaag et Mohler. Les initiales G.C du commanditaire, entrelacées, sont situées au-dessus de l'oeil-de-bœuf qui surmonte la porte.

Descriptif architectural

La façade sur rue est symétrique, si l'on ne tient pas compte de la porte d'entrée qui se trouve à gauche.

Au sommet de chaque extrémité de la façade se trouve un curieux pignon avec un oeil-de-boeuf, ajouré sur les côtés. Les deux travées centrales, au niveau des deux derniers niveaux, s'ornent d'un décor de céramiques polychromes qui contrastent avec le reste de la façade entièrement en pierre de taille.

"...l'élément ornemental concrétisé par les céramiques en tons bleuâtre, blanc et rouge, évoque des guirlandes."

Les colonnes qui soutiennent la logette de l'étage noble sont envahies de branches de marronnier et forment comme des chapiteaux.

Commentaire de S. Hornstein : " En dépit de la surcharge en éléments ornementaux, une relative finesse se déclare au niveau des arcatures et de leur fluidité morphologique. "

"... malgré la finesse, l'énorme diversité des applications décoratives accable et entraîne tôt ou tard un sentiment de grotesque massif."1.

Inscription sur l'inventaire des Monuments Historiques

Date 29/10/1975

Inscription le 29/10/1975 (façade et toiture sur rue)3

Parties communes

Date 5/2010

Visite des parties communes de l'immeuble. Pour avoir la chance de découvrir les parties communes, il faut se rendre dans l'une des entreprises qui occupe l'immeuble (Etude de notaire Raabe par exemple).

Autres ressources

- Le 56 Allée de la Robertsau sur le site www.art-nouveau-around-the-world.org (Frank Derville) [archive]

- L'Héritage_de_l'art_Nouveau_dans_la_vallée_du_Rhin_Supérieur_(DVD-CD), DVD publié en 2013, L'Héritage de l'Art Nouveau dans la vallée du Rhin Supérieur. L'Hôtel Cromer est l'une des 13 adresses strasbourgeoises visitées.


Références

  1. a et b HORNSTEIN SHELLEY (Thèse 1981) (Livre) - Tendances d'architecture art nouveau à Strasbourg, Thèse de 1981, pages 286-287
  2. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 885W38
  3. Mérimée_(site_internet) -Notice Mérimée PA00085156 [archive], consulté le 13/10/2017