Loading...

Difference between revisions of "Adresse:36 rue des Juifs (Strasbourg)"

From Archi-Wiki
(Construction[1])
m (Construction[1])
 
(4 intermediate revisions by the same user not shown)
Line 7: Line 7:
 
|longitude1 = 7.7534534
 
|longitude1 = 7.7534534
 
|latitude1 = 48.5841141
 
|latitude1 = 48.5841141
|nom_complet = 36 rue des Juifs
+
|nom_complet = 36 rue des Juifs (Strasbourg)
 
|date1_afficher = 1751
 
|date1_afficher = 1751
 
|date1_début = 1751
 
|date1_début = 1751
Line 15: Line 15:
 
|courant1 = régence
 
|courant1 = régence
 
|architecte1 = Joseph Massol
 
|architecte1 = Joseph Massol
|photo_principale = 36 rue des Juifs Strasbourg 29991.jpg
+
|photo_principale = 36, rue des Juifs, Strasbourg, 2019, vue à distance.jpg
 
}}
 
}}
  
 
== Construction<ref>{{source|Maisons de Strasbourg (site internet)}}</ref> ==
 
== Construction<ref>{{source|Maisons de Strasbourg (site internet)}}</ref> ==
[[Fichier:36, rue des Juifs, Strasbourg, 2019, vue à distance.jpg|vignette]]
 
[[Fichier:36, rue des Juifs, Strasbourg, 2019, vue d'angle à distance.jpg|vignette]]
 
[[Fichier:36, rue des Juifs, Strasbourg, 2019, balcon central.jpg|vignette]]
 
 
{{Infobox actualité
 
{{Infobox actualité
 
|date = 1751
 
|date = 1751
 
|architecte = Joseph Massol
 
|architecte = Joseph Massol
 
}}
 
}}
Cette maison a été acheté en 1748 par l'architecte Joseph Massol, et son épouse Marie Louise Rely, qui la font reconstruire à neuf en 1751, dans le goût de l'époque par un entrepreneur qui reste inconnu.
+
Cette maison a été achetée en 1748 par l'architecte Joseph Massol, et son épouse Marie Louise Rely, qui la font reconstruire à neuf en 1751, dans le goût de l'époque par un entrepreneur qui reste inconnu.
  
 
Chacune des trois travées de la maison est délimitée par un chaînage à refends. Le balcon occupe l'avant de la fenêtre centrale du premier étage, surmontée d'un mascaron (Minerve)
 
Chacune des trois travées de la maison est délimitée par un chaînage à refends. Le balcon occupe l'avant de la fenêtre centrale du premier étage, surmontée d'un mascaron (Minerve)
  
 
On trouve cette description ainsi qu'un historique et une liste des propriétaires de la maison sur le site [http://maisons-de-strasbourg.fr.nf/vieille-ville/h-k/rue-des-juifs/36-rue-des-juifs/ Maisons de Strasbourg].
 
On trouve cette description ainsi qu'un historique et une liste des propriétaires de la maison sur le site [http://maisons-de-strasbourg.fr.nf/vieille-ville/h-k/rue-des-juifs/36-rue-des-juifs/ Maisons de Strasbourg].
 +
 +
L'ouvrage "Connaître Strasbourg" apporte aussi une description très complète, dont on extraira ces quelques lignes : "''Le cintre légèrement arqué des fenêtres du 2e étage est Régence. Par contre, les cintres, en anse de panier mais non bombés, du 1er étage, les cintres ondulés du 3e étage, ainsi que le fronton, en chapeau de gendarme, de la fenêtre au balcon, appartiennent à l'esthétique du courant "rococo", de même que les appuis galbés et les moulurations au-dessus des fenêtres du 1er étage''"<ref>"Connaître Strasbourg", par Roland Recht, Jean-Pierre Klein et Georges Foessel, éditions Alsatia, 1988, page 103</ref>.
  
 
<gallery>
 
<gallery>
Fichier:36 rue des Juifs Strasbourg 29991.jpg|
+
Fichier:36 rue des Juifs Strasbourg 29991.jpg|Façade sur rue en 2012
Fichier:36 rue des Juifs Strasbourg 29992.jpg|
+
Fichier:36 rue des Juifs Strasbourg 29992.jpg|Vue de la porte
Fichier:36 rue des Juifs Strasbourg 29993.jpg|
+
Fichier:36 rue des Juifs Strasbourg 29993.jpg|Tête de femme casquée
 +
Fichier:36, rue des Juifs, Strasbourg, 2019, vue d'angle à distance.jpg|Vue d'angle à distance en 2019
 +
Fichier:36, rue des Juifs, Strasbourg, 2019, balcon central.jpg|Balcon "à la française" du premier étage
 +
Fichier:36, rue des Juifs, Strasbourg, 2019, porte d'entrée.jpg|Porte en 2019
 
</gallery>
 
</gallery>
== En 1894<ref>{{source|BNUS (site internet)}}</ref> ==
+
== Vue en 1894<ref>{{source|BNUS (site internet)}}</ref> ==
 
{{Infobox actualité
 
{{Infobox actualité
 
|date = 1894
 
|date = 1894

Latest revision as of 21:30, 12 September 2019

36 rue des Juifs (Strasbourg)

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1751
Architecte Joseph Massol
Structure Immeuble
Courant architectural régence
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1751
Architecte Joseph Massol

Cette maison a été achetée en 1748 par l'architecte Joseph Massol, et son épouse Marie Louise Rely, qui la font reconstruire à neuf en 1751, dans le goût de l'époque par un entrepreneur qui reste inconnu.

Chacune des trois travées de la maison est délimitée par un chaînage à refends. Le balcon occupe l'avant de la fenêtre centrale du premier étage, surmontée d'un mascaron (Minerve)

On trouve cette description ainsi qu'un historique et une liste des propriétaires de la maison sur le site Maisons de Strasbourg [archive].

L'ouvrage "Connaître Strasbourg" apporte aussi une description très complète, dont on extraira ces quelques lignes : "Le cintre légèrement arqué des fenêtres du 2e étage est Régence. Par contre, les cintres, en anse de panier mais non bombés, du 1er étage, les cintres ondulés du 3e étage, ainsi que le fronton, en chapeau de gendarme, de la fenêtre au balcon, appartiennent à l'esthétique du courant "rococo", de même que les appuis galbés et les moulurations au-dessus des fenêtres du 1er étage"2.

Vue en 18943

Date 1894


Références

  1. Maisons de Strasbourg (site internet)
  2. "Connaître Strasbourg", par Roland Recht, Jean-Pierre Klein et Georges Foessel, éditions Alsatia, 1988, page 103
  3. BNUS (site internet)

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Joël DURAND

24 months ago
Score 0
Maison de l'architecte Joseph Massol (1706-1771), construite en style Régence et Rococo en 1748. Architecte du Grand-Chapitre de la cathédrale, il dirigea de nombreux travaux (Palais Rohan, Hôtel de ville, Hôtel des Deux-Ponts) et s'intéressa également au mobilier d'église (chaire de Belfort et maître-autel de Notre-Dame de Monswiller). (Source dictionnaire des rues)