Loading...

Difference between revisions of "Adresse:2 rue du Spesbourg (Strasbourg)"

From Archi-Wiki
m (Remplacement de texte — « File: » par « Fichier: »)
Line 30: Line 30:
 
A l’angle de l’immeuble se trouve un pan coupé, garni d’un oriel sur trois étages qui surmonte la porte d’entrée du local commercial situé au rez-de-chaussée, et dont la façade décorée d'un appareil à refends est percée d’arcades. La porte du commerce est aussi en plein cintre, mais est cette fois ornée d’une tête féminine. L’oriel en pierre de taille comporte un petit balcon à chaque étage et se termine par une terrasse au quatrième. Côté rue de Molsheim, la travée située à droite comporte également des balcons.
 
A l’angle de l’immeuble se trouve un pan coupé, garni d’un oriel sur trois étages qui surmonte la porte d’entrée du local commercial situé au rez-de-chaussée, et dont la façade décorée d'un appareil à refends est percée d’arcades. La porte du commerce est aussi en plein cintre, mais est cette fois ornée d’une tête féminine. L’oriel en pierre de taille comporte un petit balcon à chaque étage et se termine par une terrasse au quatrième. Côté rue de Molsheim, la travée située à droite comporte également des balcons.
  
Chaque étage est légèrement différent par le décor des ouvertures. Au premier et au quatrième étage, la plupart des fenêtres sont surmontées de frontons en forme de chapeau de gendarme qui donnent une touche néo-baroque à l’immeuble. Il est aussi intéressant de noter que toutes les portes fenêtres à l’exception de celle qui est située au quatrième étage de la façade vers la rue de Molsheim sont dotées de clefs d’arcs ornées de mascarons féminins avec des motifs végétaux, qui sont identiques à ceux que l’on retrouve également à plusieurs reprises sur les fenêtres de la [http://www.archi-wiki.org/?archiAffichage=adresseDetail&archiIdAdresse=8409&archiIdEvenementGroupeAdresse=23606 maison de l’architecte Eugène Sigrist] dans le quartier de la Robertsau.
+
Chaque étage est légèrement différent par le décor des ouvertures. Au premier et au quatrième étage, la plupart des fenêtres sont surmontées de frontons en forme de chapeau de gendarme qui donnent une touche néo-baroque à l’immeuble. Il est aussi intéressant de noter que toutes les portes fenêtres à l’exception de celle qui est située au quatrième étage de la façade vers la rue de Molsheim sont dotées de clefs d’arcs ornées de mascarons féminins avec des motifs végétaux, qui sont identiques à ceux que l’on retrouve également à plusieurs reprises sur les fenêtres de la [[Adresse:39_rue_des_Jardiniers_(Strasbourg)|maison de l’architecte Eugène Sigrist]] dans le quartier de la Robertsau.
  
 
La toiture comporte une terrasse côté rue du Spesbourg, et le pan coupé est mis en valeur par un toit à forte pente couvert d'ardoises, percé d'une lucarne surmontée d’un fronton cintré.
 
La toiture comporte une terrasse côté rue du Spesbourg, et le pan coupé est mis en valeur par un toit à forte pente couvert d'ardoises, percé d'une lucarne surmontée d’un fronton cintré.
Line 41: Line 41:
 
Fichier:2 rue du Spesbourg Strasbourg 19731.jpg|Tête sculptée au-dessus de la porte d'entrée de l'immeuble
 
Fichier:2 rue du Spesbourg Strasbourg 19731.jpg|Tête sculptée au-dessus de la porte d'entrée de l'immeuble
 
Fichier:2 rue du Spesbourg Strasbourg 19730.jpg|Tête sculptée au dessus de la porte du commerce à l'angle.
 
Fichier:2 rue du Spesbourg Strasbourg 19730.jpg|Tête sculptée au dessus de la porte du commerce à l'angle.
Fichier:2 rue du Spesbourg Strasbourg 58787.jpg|Mascaron féminin avec des ornements végétaux que l'on retrouve aussi au [http://www.archi-wiki.org/photo-detail-39_rue_des_jardiniers__robertsau__strasbourg-58692-evenement-idEvenement-23607-adresse8409.html 39 rue des Jardiniers] et au [http://www.archi-wiki.org/photo-detail-20_rue_de_rhinau__neudorf__strasbourg-51739-evenement-idEvenement-29097-adresse10074.html 20 rue de Rhinau].
+
Fichier:2 rue du Spesbourg Strasbourg 58787.jpg|Mascaron féminin avec des ornements végétaux que l'on retrouve aussi au [[Fichier:39_rue_des_Jardiniers_Strasbourg_58692.jpg|rue des Jardiniers]] et au [[Fichier:20_rue_de_Rhinau_Strasbourg_51739.jpg|20 rue de Rhinau]].
 
</gallery>
 
</gallery>
  
 
== Références ==
 
== Références ==
 
<references />
 
<references />

Revision as of 17:21, 24 January 2020

2 rue du Spesbourg, 11a rue de Molsheim

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction environ 1905
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction

Date environ 1905

Immeuble à l'angle de la rue de Molsheim et de la rue du Spesbourg. L’entrée de l’immeuble se trouve à l’extrémité de la façade côté rue du Spesbourg. La porte comporte un arc en plein cintre dont la clef est garnie d’une tête sculptée d’un homme barbu. La disposition des fenêtres au-dessus de cette porte permet de deviner la présence de la cage d’escalier à cet endroit. La façade côté rue du Spesbourg, plus longue que celle située du côté de la rue de Molsheim comporte un ressaut qui n’est pas centré.

A l’angle de l’immeuble se trouve un pan coupé, garni d’un oriel sur trois étages qui surmonte la porte d’entrée du local commercial situé au rez-de-chaussée, et dont la façade décorée d'un appareil à refends est percée d’arcades. La porte du commerce est aussi en plein cintre, mais est cette fois ornée d’une tête féminine. L’oriel en pierre de taille comporte un petit balcon à chaque étage et se termine par une terrasse au quatrième. Côté rue de Molsheim, la travée située à droite comporte également des balcons.

Chaque étage est légèrement différent par le décor des ouvertures. Au premier et au quatrième étage, la plupart des fenêtres sont surmontées de frontons en forme de chapeau de gendarme qui donnent une touche néo-baroque à l’immeuble. Il est aussi intéressant de noter que toutes les portes fenêtres à l’exception de celle qui est située au quatrième étage de la façade vers la rue de Molsheim sont dotées de clefs d’arcs ornées de mascarons féminins avec des motifs végétaux, qui sont identiques à ceux que l’on retrouve également à plusieurs reprises sur les fenêtres de la maison de l’architecte Eugène Sigrist dans le quartier de la Robertsau.

La toiture comporte une terrasse côté rue du Spesbourg, et le pan coupé est mis en valeur par un toit à forte pente couvert d'ardoises, percé d'une lucarne surmontée d’un fronton cintré.

Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.