Loading...

View source for Adresse:21 quai Zorn (Strasbourg)

From Archi-Wiki

You do not have permission to edit this page, for the following reasons:

  • The action you have requested is limited to users in the group: Users.
  • You must confirm your email address before editing pages. Please set and validate your email address through your user preferences.

You can view and copy the source of this page.

Return to Adresse:21 quai Zorn (Strasbourg).

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Sylvie schlatter

32 months ago
Score 0
j'ai travaillé au Home des Institutrices de 1984 à 1991 d'abord en tant qu'aide ménagère puis en tant que gérante .C'était à l'époque une maison de retraite qui appartenait à l'association du home des institutrices et qui accueillait prioritairement des institutrices retraitées mais aussi d'autres pensionnaires uniquement des dames ! Le seul homme de la maison était Monsieur Schleifer Henri qui en était le comptable .La présidente de l'association était à l'époque Melle Solt .Le Home avait été crée à l'origine pour héberger les institutrices retraitées qui se retrouvaient souvent sans famille car il leur était interdit de se marier. Ces dames pouvaient venir avec leurs meubles .Nous gardions néanmoins 3 ou 4 chambres dites de "passantes" donc meublées pour accueillir des pensionnaires pendant des laps de temps réduits . Je me souviens de quelques pensionnaires qui avaient passé plus de vingt ans au Home ! Au rdc, se trouvait la salle à manger qui accueillait 4 tables de 6 personnes mais nous montions aussi des plateaux aux étages ! Une fois par mois une messe ou un culte étaient dits dans la véranda . C'était un peu comme une grande famille, une maison de retraite à taille humaine ! 28 ou 30 pensionnaires, 9 personnels ! 10 jours de travail, 4 jours de libre !

B Magnin-Landreh

51 months ago
Score 0

Dans le hall sur lequel s'ouvre la porte d'entrée à l'angle de la rue Sabine et du quai Zorn, une plaque commémore l'inauguration du Home des institutrices par une princesse de la famille impériale, si ce n'est l'impératrice elle-même.

Le Home est resté longtemps une maison de retraite pour les institutrices jusqu'à devenir une maison de retraite pour les diaconesses.