Open main menu

Archi-Wiki β

18 Rue de Lièpvre (Strasbourg)

18 Rue de Lièpvre (Strasbourg)

Image principale
Chargement de la carte...
Date de construction 1930
Entrepreneur Emile Fiedel
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse

Construction1

Date 1930
Entrepreneur Emile Fiedel


Description

Maison d’habitation conçue pour trois familles, située à l’angle de la rue du Bilstein et construite en 1930. Ses façades sur les rues de Lièpvre et du Bilstein sont sobres et plutôt de style néo-classique, avec la présence de pilastres, même s’ils sont à peine suggérés et des baies régulières reliées entre les étages par les encadrements en pierre.

Le rez-de-chaussée et le 1er étage sont complétés par un 2ème étage sous le toit à la Mansart, qui semble avoir été complètement rénové récemment. On observe du côté de la rue de Lièpvre une grille en fer forgée originale, avec les initiales F W, surmontées de guirlandes et de l’inscription « Salve », et de décors végétaux. D’autres détails ne laissent pas d’intriguer, comme des sortes de flammes électriques qui surgissent des pointes ainsi qu’une sorte de masque ou de tête du côté droit de la grille en fer forgé.

A l’arrière, on découvre un terrain peu arboré, mais de taille cependant conséquente, dans ce quartier très dense. On y devine aussi ce qui semble être l’entrée de l’immeuble. Elle est pourvue d’une marquise et d’une grille en fer forgé, avec des détails évoquant des forgerons au travail et un masque, qui pourraient être l’œuvre du même artisan que la grille de l’entrée.

En réalité, derrière sa simplicité apparente, cette maison conserve un certain mystère.

Historique

La consultation du dossier permet, certes, d’en connaître le maître d’œuvre et maître d’ouvrage qui est l’architecte-entrepreneur Emile Fiedel, encore situé à cette date au n° 114, Grand Rue, avant de s’installer juste en face au n° 20a, rue de Lièpvre.

L’autorisation de construire est accordée le 14 mai 1930 et la réception finale a déjà lieu le le 5 décembre 1930, en présence de Emile Fiedel, entrepreneur.

La construction semble d’ailleurs déjà avoir trouvé preneur en la personne d’un fabricant allemand, originaire de Grimma, situé en Saxe, près de Leipzig. Son nom est Ferdinand Walther, et l’on comprend donc que ce sont ses initiales qu’on avait découvertes sur la grille d’entrée.

Mais le mystère commence d’apparaître quand on apprend qu’étant devenu le commanditaire de la maison, Ferdinand Walther avait également projeté de faire bâtir un bâtiment d’atelier annexé à la maison, également conçu par Emile Fiedel.

Le projet reçoit même l’autorisation de construire en date du 27 septembre 1930, donc avant même que la construction de la maison soit achevée. Et pourtant, sans qu’on sache pour quelle raison, le bâtiment d’atelier ne sera pas construit. Ainsi, on lit dans le dossier une note manuscrite datée du 8 avril 1933 : « On ne construit pas. L’autorisation prolongée est périmée. A classer ».

Ce qui est encore plus étonnant, c’est qu’en 1940, Ferdinand Walther, qui est toujours propriétaire, demande l’autorisation de construire une extension de son établissement (Fabrik elektrischer Apparate). L’astuce est de préciser dans sa demande que le projet de 1930 avait reçu l’autorisation de construire (alors même que de toute évidence il n’avait pas été construit). (Erweiterungsbau der Werkstätte laut genehmigtem Plan von 27.9.1930). Mais à nouveau le projet n’aboutit pas et on lit dans le dossier, en date du 19 avril 1941 : « Es wird nicht gebaut » (on ne construit pas).

Ces péripéties, dont on trouve une trace dans le dossier, permettent au moins de lever le voile sur les détails pittoresques que conservent encore aujourd’hui les lieux, et en particulier, les grilles en fer forgé, et l’espace libre à l’arrière de l’immeuble.

Même s’il reste des questions non résolues : ainsi, sur les plans d’origine de la maison, l’entrée se trouve du côté latéral. Or aujourd’hui, on ne distingue nulle entrée de ce côté, et celle-ci semble plutôt se situer à l’arrière…

Enfin, la clôture, située rue de Bilstein a été élevée en 1973.

Références