Loading...

Difference between revisions of "Adresse:14 rue Jeanne d'Arc (Strasbourg)"

From Archi-Wiki
m (Information {{source|BNUS (site internet)}})
m
 
Line 5: Line 5:
 
|rue1 = Jeanne d'Arc
 
|rue1 = Jeanne d'Arc
 
|numéro1 = 14
 
|numéro1 = 14
|longitude1 = 7.780829
+
|longitude1 = 7.781148
|latitude1 = 48.6024842
+
|latitude1 = 48.602328
 
|nom_complet = 14 rue Jeanne d'Arc (Strasbourg)
 
|nom_complet = 14 rue Jeanne d'Arc (Strasbourg)
 
|date1_afficher = 1903
 
|date1_afficher = 1903
Line 28: Line 28:
 
L’auteur des plans est l’architecte en chef de la Ville de l’époque (''Stadtbauamt''), et il s’agit donc de Johann Karl Ott<ref>Les dessins et plans sont consultables sur le site des Archives de la Ville de Strasbourg : https://archives.strasbourg.eu/ark:/39332/vta491c1632a2be5525/daogrp/0#id:1580620535?gallery=true&brightness=100.00&contrast=100.00&center=1568.425,-1048.752&zoom=11&rotation=0.000, consulté le 13/09/2019</ref>.
 
L’auteur des plans est l’architecte en chef de la Ville de l’époque (''Stadtbauamt''), et il s’agit donc de Johann Karl Ott<ref>Les dessins et plans sont consultables sur le site des Archives de la Ville de Strasbourg : https://archives.strasbourg.eu/ark:/39332/vta491c1632a2be5525/daogrp/0#id:1580620535?gallery=true&brightness=100.00&contrast=100.00&center=1568.425,-1048.752&zoom=11&rotation=0.000, consulté le 13/09/2019</ref>.
  
Le style du bâtiment reprend celui des maisons alsaciennes du XVIème ou du XVIIème siècle. Le décor de la façade est très riche. On peut noter la présence d'un oriel d'angle. La toiture, couverte par des tuiles à queue de castor, munie de [http://fr.wikipedia.org/wiki/Croupette_%28architecture%29 croupettes], et décorée par des épis de faîtage, donne un aspect encore plus pittoresque à cette maison.
+
Le style du bâtiment reprend celui des maisons alsaciennes du XVIe ou du XVIIe siècle. Le décor de la façade est très riche. On peut noter la présence d'un oriel d'angle. La toiture, couverte par des tuiles à queue de castor, munie de [http://fr.wikipedia.org/wiki/Croupette_%28architecture%29 croupettes], et décorée par des épis de faîtage, donne un aspect encore plus pittoresque à cette maison.
  
 
<gallery>
 
<gallery>

Latest revision as of 23:23, 12 October 2019

14 rue Jeanne d'Arc (Strasbourg)

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1903
Architecte Johann Karl Ott
Structure Maison
Courant architectural alsacien (colombage)
néo-renaissance
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1903
Architecte Johann Karl Ott

Le presbytère de l'église catholique Saint Louis a été construit en 1903 d'après la date inscrite dans un cartouche entre les deux arcs du balcon couvert donnant sur la rue.

L’auteur des plans est l’architecte en chef de la Ville de l’époque (Stadtbauamt), et il s’agit donc de Johann Karl Ott2.

Le style du bâtiment reprend celui des maisons alsaciennes du XVIe ou du XVIIe siècle. Le décor de la façade est très riche. On peut noter la présence d'un oriel d'angle. La toiture, couverte par des tuiles à queue de castor, munie de croupettes [archive], et décorée par des épis de faîtage, donne un aspect encore plus pittoresque à cette maison.

Peinture au plafond du rez-de-chaussée

Date peut-être 1903

A l’intérieur du presbytère, dans la grande salle du rez-de-chaussée, on peut admirer au plafond de celle-ci une belle peinture ou fresque d'environ 1,5 m de diamètre représentant trois lièvres à trois oreilles.

Cette peinture très originale fait penser à un triscèle, motif méditerranéen formé de « trois jambes » réunies par leurs extrémités supérieures placées au centre et suggérant un mouvement giratoire.

On qualifie aussi par analogie de triscèle (ou triskèle, ou même triquètre) un motif qui apparaît dans l’art celtique. Dynamique, comme le svastika, il avait sans doute une valeur favorable3.

Comme on est dans un presbytère, un tel motif peut surprendre. Mais la symbolique pascale du lièvre et la symbolique trinitaire pourraient bien s’être associées ici à un motif celtique revenu à la mode au début du XXe siècle ? Même si pour l’affirmer, il faudrait encore savoir si cette peinture date de la construction du presbytère, ce qui est probable, mais à confirmer.

Information 4

Date environ 1928

Sur cette carte postale envoyée en 1928, on peut remarquer que la large porte rectangulaire dépourvue de tout ornement que l'on peut voir de nos jours dans le mur d'enceinte n'existait pas encore, et que le jardin devant la maison était clôturé par une grille aujourd'hui disparue. Un observateur encore plus attentif remarquera que la lucarne a été élargie sans dénaturer le bâtiment, mais que les cheminées ont perdu leur toit et le portail menant à la cour du Collège de la Robertsau ses épis de faîtage.

Références

  1. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 843W632
  2. Les dessins et plans sont consultables sur le site des Archives de la Ville de Strasbourg : https://archives.strasbourg.eu/ark:/39332/vta491c1632a2be5525/daogrp/0#id:1580620535?gallery=true&brightness=100.00&contrast=100.00&center=1568.425,-1048.752&zoom=11&rotation=0.000 [archive], consulté le 13/09/2019
  3. Les Celtes, par Paul-Marie Duval, éditions Gallimard, 1977, page 322
  4. BNUS (site internet)

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.