Loading...

Difference between revisions of "Adresse:12 Rue Jules Rathgeber (Strasbourg)"

From Archi-Wiki
m (Remplacement de texte — « File: » par « Fichier: »)
 
Line 5: Line 5:
 
|rue1 = Jules Rathgeber
 
|rue1 = Jules Rathgeber
 
|numéro1 = 12
 
|numéro1 = 12
|longitude1 = 7.757281064987183
+
|longitude1 = 7.75726
|latitude1 = 48.565944223147284
+
|latitude1 = 48.56595
 
|complément_rue2 = Rue
 
|complément_rue2 = Rue
 
|rue2 = Jules Rathgeber
 
|rue2 = Jules Rathgeber
 
|numéro2 = 14
 
|numéro2 = 14
|longitude2 = 7.757149786508194
+
|longitude2 = 7.75726
|latitude2 = 48.56594779787488
+
|latitude2 = 48.56595
 
|nom_complet = 12-14 Rue Jules Rathgeber
 
|nom_complet = 12-14 Rue Jules Rathgeber
 
|date1_afficher = 1902 à 1903
 
|date1_afficher = 1902 à 1903
Line 19: Line 19:
 
|type1 = construction
 
|type1 = construction
 
|courant1 =  
 
|courant1 =  
|architecte1 = Hippolyte Mohler
+
|architecte1 = Joseph Kaag;Hippolyte Mohler
|entrepreneur1 = Joseph Kaag
 
 
|photo_principale = 12 Rue Jules Rathgeber Strasbourg 29014.jpg
 
|photo_principale = 12 Rue Jules Rathgeber Strasbourg 29014.jpg
 
}}
 
}}
Line 27: Line 26:
 
{{Infobox actualité
 
{{Infobox actualité
 
|date = 1902 à 1903
 
|date = 1902 à 1903
|architecte = Hippolyte Mohler
+
|architecte = Joseph Kaag;Hippolyte Mohler
|entrepreneur = Joseph Kaag
 
 
}}
 
}}
Belle maison double du début du XXe s., aux encadrements de fenêtres et de portes soignés. On admirera également les lignes serpentines de la ferronnerie du balcon, qui lui apportent une touche Art Nouveau. Elle est dûe aux architectes-entrepreneurs Kaag et Mohler, et construite pour la veuve Becht. L'autorisation de construire date du 28.5.1902. Les travaux sont achevés au 26.1.1903.
+
Belle maison double du début du XXe s., aux encadrements de fenêtres et de portes soignés. On admirera également les lignes serpentines de la ferronnerie du balcon, qui lui apportent une touche Art Nouveau. Elle est due aux architectes-entrepreneurs Kaag et Mohler, et construite pour la veuve Becht. L'autorisation de construire date du 28.5.1902. Les travaux sont achevés au 26.1.1903. Ces deux bâtiments ont une ressemblance frappante avec les n°[[Adresse:3_avenue_Léon_Dacheux_(Strasbourg)|3]], [[Adresse:5_avenue_Léon_Dacheux_(Strasbourg)|5]] et [[Adresse:7_avenue_Léon_Dacheux_(Strasbourg)|7]] avenue Léon Dacheux construits non loin de là par les architectes Treusch et Schober, de Baden Baden, entre 1901 et 1902.
  
 
Sur le plan de situation, on découvrira le vaste jardin à l'arrière et sur le côté le dessin du cours du ruisseau du bain des Garçons (''Bubenwasser''), également appelé souvent le ruisseau Bleu, asséché probablement depuis le début des années 30.
 
Sur le plan de situation, on découvrira le vaste jardin à l'arrière et sur le côté le dessin du cours du ruisseau du bain des Garçons (''Bubenwasser''), également appelé souvent le ruisseau Bleu, asséché probablement depuis le début des années 30.

Latest revision as of 10:17, 18 April 2021

12-14 Rue Jules Rathgeber

Image principale


Chargement de la carte...

Date de construction 1902 à 1903
Architecte Joseph Kaag
Hippolyte Mohler
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1902 à 1903
Architecte Joseph Kaag
Hippolyte Mohler

Belle maison double du début du XXe s., aux encadrements de fenêtres et de portes soignés. On admirera également les lignes serpentines de la ferronnerie du balcon, qui lui apportent une touche Art Nouveau. Elle est due aux architectes-entrepreneurs Kaag et Mohler, et construite pour la veuve Becht. L'autorisation de construire date du 28.5.1902. Les travaux sont achevés au 26.1.1903. Ces deux bâtiments ont une ressemblance frappante avec les n°3, 5 et 7 avenue Léon Dacheux construits non loin de là par les architectes Treusch et Schober, de Baden Baden, entre 1901 et 1902.

Sur le plan de situation, on découvrira le vaste jardin à l'arrière et sur le côté le dessin du cours du ruisseau du bain des Garçons (Bubenwasser), également appelé souvent le ruisseau Bleu, asséché probablement depuis le début des années 30.

Références