Musée Unterlinden - Couvent médiéval  - Place Unterlinden


Voir la carte en + grand
2 Place Unterlinden Place Unterlinden
couvent d' Unterlinden
3 Place Unterlinden

Historique des évènements

BOES Jocelyne a modifié un événement

modifié le 11/02/2017 à 11h31

Musée Unterlinden - Couvent médiéval

"Le Musée Unterlinden est constitué de deux ensembles qui se font face de part et d’autre de la place Unterlinden, reliés par une galerie souterraine.
- D’un côté le couvent médiéval, avec la chapelle, le cloître ouvert et un jardin.
- De l’autre côté, l'Ackerhof et les anciens Bains.
Le nouveau bâti­ment d’exposition fait écho au volume de la chapelle et forme avec les anciens Bains municipaux qui abritent les bureaux, la Piscine, la bibliothèque, le café et l’office de tourisme, une deuxième cour."

Source: Le journal du Musée Unterlinden, 23.1.16, page 7 , téléchargeable en PDF.

Vous devez être connecté pour pouvoir laisser un commentaire.

Veuillez vous incrire ici ou vous connecter si vous disposez d'un compte.

Jocelyne BOES a ajouté un commentaire

09/02/2017 à 21h19

Réorganisation des événements Unterlinden en cours. 1ère partie le couvent médiéval et 2ème partie, le Nouvel Unterlinden avec l'Ackerhof et les anciens Bains. Je laisse à part l'Office de Tourisme. Cela va demander du temps , merci à vous pour votre patience.
BOES Jocelyne a modifié un événement

modifié le 17/02/2017 à 11h23

Couvent des Dominicaines

Le couvent des Dominicaines d'Unterlinden est fondé par deux veuves nobles dans la seconde moitié du XIIIe siècle (1269-1289). Il est installé sur le lieu dit Sub Tilia ou Unter den Linden (sous les Tilleuls) et se place sous la direction des Dominicains de Colmar.
Le choeur de l'église est consacré par Albert le Grand en 1269.
Au XIVe siècle, le couvent est l'un des foyers de la mystique rhénane, dont Jean Tauler et maître Eckart qui séjourne au couvent en 1322, sont des représentants. Dans ce couvent au rayonnement déjà européen, "on y prie, on y étudie, on s’adonne à des travaux manuels pour les besoins du couvent ... Cette richesse longtemps profita aux plus démunis des Colmariens quand disettes et famines s’abattirent sur la cité. Les moniales, en moyenne au nombre de quarante, pratiquaient la charité comme l’érudition. La Révolution les dispersa."
Catherine de Gueberschwihr (environ 1260-1330) retrace la vie mystique des sœurs, à cette époque, dans son "Vitae primarum sanctarum sororum de Subtilia in Columbaria".

Les dernières moniales sont expulsées lors de la Révolution en 1792. L'ancien couvent sert de caserne jusqu’en 1848, date de création du musée. Au XIXe siècle des bâtiments conventuels, la ferme et le moulin sont détruits pour permettre la construction de nouveaux bâtiments: Bains, Théâtre et Ecole.

Vous devez être connecté pour pouvoir laisser un commentaire.

Veuillez vous incrire ici ou vous connecter si vous disposez d'un compte.

BOES Jocelyne a modifié un événement

modifié le 18/11/2016 à 22h59

Chapelle du couvent D'Unterlinden

  • Année de construction : (-> 1269)
  • Type d'Évènement : Construction

en cours d'écriture

La construction de l'église a lieu entre 1252 et 1269.
Elle avait deux bas-côtés. Celui de gauche est détruit à la fin du XIIIè siècle pour fermer le cloître.
Celui de droite sera démoli au XIXè pour ouvrir la rue Kleber.

Source: "Promenade architecture et histoire au Musée d'Unterlinden", document pédagogique crdp de Strasbourg, téléchargeable en pdf.

Courant Architectural

Vous devez être connecté pour pouvoir laisser un commentaire.

Veuillez vous incrire ici ou vous connecter si vous disposez d'un compte.

BOES Jocelyne a modifié un événement

modifié le 17/02/2017 à 11h22

Cloître du couvent des Dominicaines

  • Année de construction : (-> 1300)
  • Type d'Évènement : Construction


Le cloître est construit après l'église entre 1250 et 1300. C'est un carré presque parfait avec ses quatre galeries: quatorze arcades au nord et à l’est, 13 arcades au sud et à l’ouest. La galerie ouest est la première construite, entre 1250 et 1260. C'est là que se trouvait l'entrée du couvent, le réfectoire d'hiver avec le lavabo encore visible dans le cloître. Le niveau supérieur a été ajouté au XVIIIe siècle.

Sources :
- Agenda 2006 de la ville de Colmar, téléchargeable en PDF , page 115, consulté le 10/09/2016.
- "Promenade architecture et histoire au Musée d'Unterlinden", document pédagogique crdp de Strasbourg, téléchargeable en pdf.
- Le patrimoine des communes du Haut-Rhin, tome I, page 188,Flohic éditions.
- Alsace Dictionnaire des Monuments Historiques, page 84.

Vous devez être connecté pour pouvoir laisser un commentaire.

Veuillez vous incrire ici ou vous connecter si vous disposez d'un compte.

BOES Jocelyne a modifié un événement

modifié le 17/02/2017 à 11h26

Le cloître: vues anciennes

Vous devez être connecté pour pouvoir laisser un commentaire.

Veuillez vous incrire ici ou vous connecter si vous disposez d'un compte.

BOES Jocelyne a modifié un événement

modifié le 17/02/2017 à 11h25

Ackerhof

Les bâtiments achevés, le couvent agrandit son domaine avec l'acquisition de champs, prés, vignes ainsi que des propriétés en ville et à la campagne.
Le point central de toute l'activité rurale du couvent était l'Ackerhof, vaste ferme au nord de l'église.
Ala fin du XIXè siècle, Les bâtiments conventuels de l'Ackerhof seront démolis laissant la place aux Bains municipaux et l'école du Musée.

Dans leur projet d'extension (2003-2005), les architectes Jacques Herzog et Pierre de Meuron respectent l'histoire du couvent.
"Les architectes ont créé une symétrie à l’arrière des bains municipaux en réalisant le nouveau bâtiment dont le volume répond à celui de la chapelle, alors que le jardin jouxtant les bains répond au jardin du cloître."
Le nouveau bâtiment est baptisé Ackerhof.

Sources:
- Site internet du musée , consulté le 15/11/2016, l’extension du Musée Unterlinden par Jacques Herzog & Pierre de Meuron.
- Topographie du Vieux Colmar, pages 400-401.


Vous devez être connecté pour pouvoir laisser un commentaire.

Veuillez vous incrire ici ou vous connecter si vous disposez d'un compte.

burckel roland a envoyé un événement

envoyé le 15/08/2015 à 18h47

1792

Fermé en 1790 , le couvent abrita ensuite un régiment de lanciers (source: DNA du 14/8/2015)

Vous devez être connecté pour pouvoir laisser un commentaire.

Veuillez vous incrire ici ou vous connecter si vous disposez d'un compte.

BOES Jocelyne a modifié un événement

modifié le 9/02/2017 à 21h21

Le couvent devient un musée

L'ancien couvent est transformé en musée en 1849 à l'initiative du bibliothécaire municipal Louis Hugot. Le musée est géré par la société Schongauer fondée en 1847.
Le 3 avril 1853, le Musée Unterlinden ouvre officiellement ses portes. Outre la mosaïque du 3e siècle découverte à Bergheim en 1848 et les plâtres antiques, il présente des œuvres d’art telles que le Retable d’Issenheim de Grünewald et le Retable des dominicains de Martin Schongauer issus du séquestre révolutionnaire.
À son ouverture, le musée est limité à l’espace de la chapelle. Les oeuvres furent bien vite à l’étroit entre les hauts murs de la nef et le musée occupa progressivement d'autres parties du couvent d’Unterlinden.

Sources:
- guide bleu Alsace.
- site du musée


Vous devez être connecté pour pouvoir laisser un commentaire.

Veuillez vous incrire ici ou vous connecter si vous disposez d'un compte.

Romary Fabien a modifié un événement

modifié le 19/08/2015 à 11h06

Agrandissement

architecte : Jacques et Pierre Herzog & de Meuron

Agrandissement en annexant les anciens Bains municipaux situés à côté du musée, construction d'un nouvelle aile et création d'une galerie souterraine (source: DNA du 17/1/2013)
Les architectes sont Herzog & de Meuron.


Concernant le nouveau musée :
"L’ancien couvent et les bains municipaux seront réaménagés pour l’art ancien et les manifestations événementielles. Parallèlement, la nouvelle aile est construite, habillée de briques et couverte de cuivre. Ce bâtiment abritera sur deux niveaux les collections modernes et contemporaines et au troisième niveau, les expositions temporaires.
Une galerie souterraine reliant le couvent à l’édifice moderne permettra de présenter l’histoire du musée ainsi qu’un panorama de l’art du XIXe et du début du XXe siècle.
Les réaménagements des places Unterlinden et du quai de la Sinn font partie intégrante du projet d’extension. Il s’agit de reconstituer en partie des éléments du tissu historique d’origine de la ville comme la réouverture du canal de la Sinn. "


Source: Site francetv 3 Alsace, consulté le 13/08/2015.

Vous devez être connecté pour pouvoir laisser un commentaire.

Veuillez vous incrire ici ou vous connecter si vous disposez d'un compte.

Jocelyne BOES a ajouté un commentaire

15/08/2015 à 14h32

L'ouverture au public est annoncée pour le 12/12/2015.
L'inauguration officielle aura lieu le 23 janvier 2016 en présence de François Hollande, Président de la République, et de Martin Schulz, Président du Parlement européen.

Jocelyne BOES a ajouté un commentaire

04/08/2015 à 23h27

Téléchargez, sur le site du musée, le dossier de presse qui développe le projet:
http://www.musee-unterlinden.com/renovation-extens...
BOES Jocelyne a modifié un événement

modifié le 29/07/2016 à 20h34

Hier - Aujourd'hui

Vous devez être connecté pour pouvoir laisser un commentaire.

Veuillez vous incrire ici ou vous connecter si vous disposez d'un compte.

Jocelyne BOES a ajouté un commentaire

01/03/2016 à 21h24

Surprise de trouver sur Google maps des vues de la place Unterlinden, antérieures aux travaux du nouvel Unterlinden.
Elles dataient de 2009.
Très intéressant pour comparer et prendre la mesure de la "mue".
BOES Jocelyne a modifié un événement

modifié le 3/06/2017 à 16h06

Puits de la corporation des Tailleurs

Avant les travaux du Nouvel Unterlinden, un puits Renaissance accueillait les visiteurs à l'entrée du Musée Unterlinden.

Historique

Le puits, construit aux environs de 1610, se trouvait rue des Augustins, "devant la maison des corporations, qui regroupait notamment les tailleurs de pierres, les sculpteurs et les peintres de la ville". Lors de la démolition de la maison, en 1843, le puits fut démonté et transféré au Musée Unterlinden en 1875.

Descriptif architectural
Voici la description telle qu'on peut la lire page 117 du livre Topographie du Vieux Colmar d'Auguste Scherlen.
"Il possède une profonde cuve ronde décorée d'entrelacs Renaissance. La partie supérieure est supportée par deux belles colonnes corinthiennes, elles aussi ornées d'entrelacs reposant sur la margelle restaurée. Sur l'entablement supporté par les colonnes se tiennent, de part et d'autre, des statuettes d'angelots et au centre, sur un cartouche évidé, une statuette de femme dénudée drapée de voiles ondoyants (La Fortune ou La Terre ?). Les angelots (putti) portent lances et boucliers. Sur l'un des boucliers, sont représentées deux mains enlacées symbolisant la fidélité. Le linteau du puits a été restauré. De plus on a conservé une belle roue en fer. D'après un dessin, ce puits aurait été érigé en 1610."

Sources:
- Topographie du Vieux Colmar, Auguste Scherlen, pages 117, 227.
- "L'odyssée du puits de grès jaune" article de Nicolas Pinot, DNA et L'Alsace du 3/06/2017, (lien pour les abonnés).


Vous devez être connecté pour pouvoir laisser un commentaire.

Veuillez vous incrire ici ou vous connecter si vous disposez d'un compte.

BOES Jocelyne a modifié un événement

modifié le 3/06/2017 à 12h03

Puits de la corporation des Tailleurs en 2016

A l'ouverture du Nouvel Unterlinden, le puits de la corporation des Tailleurs, qui avait été installé devant l'entrée du musée en 1875, est démonté et en attente dans le jardin du cloître.
Début juin 2017, le puits en grès jaune de Rouffach est en train d'être remonté "avec d'infinies précautions".
C'est un "chantier patrimonial d’exception, financé en partie par la Ville de Colmar, la société Schongauer et le Rotary club de Ribeauvillé". L'entreprise colmarienne Scherberich assure le travail "avec d'infinies précautions" car les pièces sont "fragiles et précieuses".
"Les normes actuelles n’autorisant plus l’utilisation de tiges en plomb, les ouvriers ont eu recours à une colle à la chaux, élastique, à la fois compatible avec le grès et le cuivre utilisé pour « goujonner » l’ensemble, afin de ne pas créer d’interférence chimique entre les composants."
L'emplacement choisi dans le jardin du cloître est celui d'un ancien puits dont les fondations ont été mises au jour.

Source:
- L'Alsace du 3/06/2017, l'odyssée du puits de grès jaune, article de Nicolas Pinot (en ligne pour les abonnés).

Vous devez être connecté pour pouvoir laisser un commentaire.

Veuillez vous incrire ici ou vous connecter si vous disposez d'un compte.

BOES Jocelyne a modifié un événement

modifié le 15/11/2016 à 15h02

Statue de Martin Schongauer

sculpteur : Auguste Bartholdi

Le 4 octobre 1857, la société Schongauer passa commande d'une statue à la mémoire de Martin Schongauer à Auguste Bartholdi. Le sculpteur réalise la statue en grès rose de 1860 à 1863. Le projet proposé par Bartholdi était composé d'un piédestal en forme de fontaine comportant quatre vasques et quatre figures allégoriques symbolisant l'orfèvrerie, la gravure, l'étude et la peinture. L'ensemble était surmonté d'une statue de Schongauer.
En mai 1958, la fontaine fut retirée du cloître. Les quatre allégories furent déposées au Musée Bartholdi. La statue resta longtemps dans les ateliers municipaux et trouva place devant le musée en 1991.
La fontaine orpheline orne à présent la place Saint Joseph. Depuis l'ouverture du nouvel Unterlinden en décembre 2015, la statue de Schongauer a retrouvé le cloître et mis à l'abri dans une galerie.

Vous devez être connecté pour pouvoir laisser un commentaire.

Veuillez vous incrire ici ou vous connecter si vous disposez d'un compte.

BOES Jocelyne a modifié un événement

modifié le 14/05/2017 à 21h52

Cheminée du Wagkeller

Dans la salle du Trésor des Trois Epis, la cheminée du Wagkeller "traduit la munificence de la première renaissance rhénane (1536) : Charles Quint (1521) est encadré par Mercure et par saint Georges, les deux sources de la puissance temporelle. La cheminée aux armes de la famille Roettlin marque une dernière étape au XVIe siècle : des montants décorés des cariatides et des bouquets. Les taques réemployées proviendraient d’un bâtiment de la Régence d’Ensisheim, ce qui expliquerait la présence des armoires de l’Autriche."
Source: Dossier de presse Musée Unterlinden, consulté le 25/05/2016.


Vous devez être connecté pour pouvoir laisser un commentaire.

Veuillez vous incrire ici ou vous connecter si vous disposez d'un compte.

BOES Jocelyne a modifié un événement

modifié le 14/05/2017 à 21h55

Le trésor des Trois Epis

Le trésor des Trois- Epis fut découvert le 4 mai 1864 , lors des travaux devant la chapelle Notre-Dame des Trois-Epis, haut lieu de pélérinage marial depuis le Moyen Age.
Un chaudron de cuivre contenait plus de 20 kg d'objets précieux, bijoux et monnaies donnés comme ex-voto par les pèlerins.
L'étude du trésor donne comme hypothèse que le chapelain a enfoui le chaudron à l'approche de l'invasion suédoise de 1632.
La chapelle fut pillée mais le trésor ne fut ni découvert, ni récupéré par le chapelain.
Les monnaies furent vendues. La commune d'Ammerschwihr offrit au musée l'objet le plus curieux: le vidrecome. En 1869, le musée Unterlinden acheta les autres objets du trésor.
Le trésor des Trois-Epis est devenu le noyau initial de la collection d'orfèvrerie, témoignage exceptionnel de l'orfèvrerie de la Renaissance.

Sources:
- panneau informatif près de la vitrine du musée.
- site du musée Unterlinden , consulté le 24/05/16.
- fiche de la base Joconde , consultée le 24/05/16.
- Bulletin 1997-2000 - Société Schongauer.

Vous devez être connecté pour pouvoir laisser un commentaire.

Veuillez vous incrire ici ou vous connecter si vous disposez d'un compte.

BOES Jocelyne a modifié un événement

modifié le 14/05/2017 à 21h56

La cave

Vous devez être connecté pour pouvoir laisser un commentaire.

Veuillez vous incrire ici ou vous connecter si vous disposez d'un compte.

burckel roland a modifié un événement

modifié le 15/08/2015 à 18h41

Classement aux Monuments Historiques

Ancien couvent des Dominicains d'Unterlinden, musée d'Unterlinden: couvent des Unterlinden
Classement au titre des Monuments Historiques le 14/05/1852; cloître des Unterlinden, à Colmar Cl. M.H. liste de 1862; ancien couvent (musée) Cl. M.H: J.O.: 16/02/1930.

Vous devez être connecté pour pouvoir laisser un commentaire.

Veuillez vous incrire ici ou vous connecter si vous disposez d'un compte.

burckel roland a modifié un événement

modifié le 7/06/2017 à 21h26

Exposition Jean-Jacques Krapff

Vous devez être connecté pour pouvoir laisser un commentaire.

Veuillez vous incrire ici ou vous connecter si vous disposez d'un compte.

Vous devez être connecté pour pouvoir laisser un commentaire.

Veuillez vous incrire ici ou vous connecter si vous disposez d'un compte.


 
Strasbourg, the europtimist
Alsace

Nos principaux financeurs :
Tango scan
La ville de Strasbourg
DRAC Assemblee Nationale scmha