24 rue Gratien


Voir la carte en + grand
22 rue Gratien 24 rue Gratien 25 rue Gratien

Historique des évènements

Romary Fabien a modifié un événement

modifié le 17/07/2017 à 18h13

Cote Archives de Strasbourg : 802W134
architecte : André Stoffels

Cette maison a été construite pour Madame la veuve d'Alfred Stirn par l'architecte André Stoffels alors domicilié 1 rue Ohmacht à Strasbourg. L'autorisation de construire a été signée le 15 février 1932.
Les plans sont signés par l'architecte le 23 décembre 1931, on peut lire l'inscription Landhaus que l'on peut traduire par maison de campagne, ce qui indique qu'à l'époque ce secteur était peu urbanisé.

Le dossier des archives nous rapporte une anecdote intéressante. Les plans conçus par l'architecte et qui se trouvent dans le dossier concernent une maison bi-famille. Finalement ce sera un rez-de-chaussée avec un appartement et deux logements au 1er étage qui seront réalisés. Or la police du bâtiment dresse un rapport de contravention le 2 février 1933 pour non conformité. La propriétaire est condamnée par le tribunal d'instance à 5 francs d'amende et surtout la remise en état des lieux comme cela était prévu initialement. On apprend dans le dossier qu'un règlement de voirie applicable à ce type de maison oblige à construire un logement par étage au maximum.

On apprend également que l'architecte est domicilié dès 1933 en Hollande. Il n'est pas jugé dans l'affaire, mais la propriétaire semble dire que l'architecte aurait eu l'autorisation de la police du bâtiment de construire deux logements au lieu d'un, ce qui est formellement démenti lors des débats.

L'architecte de la maison était Hollandais, cela explique sans doute l'architecture originale de la maison. Le commanditaire, Alfred Stirn, travaillait au consulat de Hollande à Strasbourg, c'est grâce au consulat qu'il a été mis en relation avec l'architecte (source: conversation avec Mme Stirn-Drach, descendante des propriétaires, le 17/07/2017).

Descriptif :

On remarquera les fenêtres horizontales qui lui donnent une certaine modernité. Dans l'angle de la maison, côté sud-ouest, les baies sont séparées par un pilier rond. La toiture est tout à fait remarquable, elle est constituée de deux demi-cercles en forme d'ogive qui se croisent, percée de lucarnes. La forme générale de la toiture est en carène. La plupart des éléments de zingueries sont en cuivre.

On trouve côté sud, rue Gratien, une terrasse surmontée d'un avant-corps en demi-lune.

Autre élément de modernité, la présence d'un séchoir, percé de larges baies horizontales. Le séchoir se trouve à côté de la buanderie.

Enfin, moderne, la maison dispose également côté est de deux garages en sous-sol.

La maison fait l'angle avec la rue Valérien.

Vous devez être connecté pour pouvoir laisser un commentaire.

Veuillez vous incrire ici ou vous connecter si vous disposez d'un compte.

Romary Fabien a envoyé un événement

envoyé le 8/06/2012 à 22h32

Vues contemporaines

Vous devez être connecté pour pouvoir laisser un commentaire.

Veuillez vous incrire ici ou vous connecter si vous disposez d'un compte.

Vous devez être connecté pour pouvoir laisser un commentaire.

Veuillez vous incrire ici ou vous connecter si vous disposez d'un compte.


 
Strasbourg, the europtimist
Alsace

Nos principaux financeurs :
Tango scan
La ville de Strasbourg
DRAC Assemblee Nationale scmha