Loading...

Villa Faist (Strasbourg)

De Archi-Wiki

24 rue Twinger

Image principale
« 2011-11-00 » contient une séquence qui ne peut pas être interprétée avec une matrice de correspondance disponible pour les composants de date.
Chargement de la carte...

Date de construction 1902 à 1903
Architecte Franz Lütke
Heinrich Backes
Structure villa
Courant architectural art nouveau
néo-renaissance

Date de ravalement 11/2011

Inscription à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques 28/9/2005
Consultez les 1 actualités de l'adresse


Villa Faist1,2

Date 1902 à 1903
Architecte Franz Lütke
Heinrich Backes

Historique

Cette maison qui mêle la Renaissance allemande au style 1900, a été commandée par l'entrepreneur Carl Faist aux architectes Lütke et Backes qui réaliseront également pour lui la villa du 11 rue Daniel Hirtz.

Le permis de construire a été accordé le 22/05/1902 et fin des travaux a lieu le 1/10/1903.

On peut préciser que l'entrepreneur n'habita jamais la maison, mais qu'il trouva de prestigieux locataires, ce que révèlent les annuaires d'adresses de Strasbourg.

De 1905 à 1907, y réside le général Hans Bendemann (Generalmajor und Brigade-Kommandeur). De 1908 à 1911, y demeure Georg Levi, "Landgerichtsdirektor", et également "Geh. Justizrat". A partir de 1912, c'est au tour du général Ludwig Schotten (General-Major). 3

La maison sera ensuite vendue au début des années 1920, et son premier propriétaire, après Faist, sera Eugène Gaudemet (1872-1933), professeur de droit civil et de droit international privé, enseignement qu'il assura d'abord à Dijon, puis à Strasbourg jusqu'à sa mort. 4

Description

La villa révèle des architectes formés à l'historicisme tel qu'on peut le voir à Munich ou Berlin.

Les plans sont regroupés sur 2 grandes feuilles. (plans numérisés par les Archives de la ville)

Le projet "Entwurf zu einer Villa" est différent de l'aspect actuel quant à la tourelle. Elle a bien été réalisée et tronquée plus tard, puisqu'elle apparait sur une photographie prise vers 1914

S. Hornstein note " ... abolition à la fois de la symétrie et de l'unité et un déséquilibre dans l'organisation totale malgré une unité des motifs stylistiques. L'influence allemande est le facteur le plus marqué..."1.

Pignons ondulants aux fenêtres tripartites et présence d'une loggia.

Le porche comporte une colonne à cannelures torsadées.

Portique d'entrée ventilé par une ouverture circulaire sur le côté. Belle porte piétonne en bois, ajourée d'un vitrail en pâte de verre opaque rappelant le style MacIntosh.5

Les façades principales, aux pignons curvilignes, sont enduites, le grès reste apparent pour les encadrements et les éléments décoratifs. A l'origine, l'édifice était couvert d'ardoise. Tourelle octogonale à l'angle formé par les deux frontons. A l'intérieur, éléments décoratifs de style Art Nouveau (boiseries, plafonds moulurés, plafond peint)6.

Inscription Monuments Historiques6

Date 28/9/2005

Les façades et toitures,le mur de clôture avec ses ferronneries ,le vestibule et le hall du rez de chaussée avec l'escalier desservant le premier étage avec leur décor,la peinture du plafond dans la partie sud de la pièce nord ouest.

Ravalement

Date 2011

La façade a été ravalée fin 2011, les travaux sont terminés en décembre de la même année.

Autre ressources

- L'Héritage_de_l'art_Nouveau_dans_la_vallée_du_Rhin_Supérieur_(DVD-CD), DVD publié en 2013, la Villa Faist est l'une des 13 adresses strasbourgeoises visitées

Références

  1. a et b HORNSTEIN SHELLEY (Thèse 1981) (Livre), Shelley Hornstein],Tendances d'architecture art nouveau à Strasbourg, Thèse de 1981, pages 267 à 270.
  2. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 725W195
  3. Annuaires d'adresses de Strasbourg en ligne, AVES
  4. Marcel Thomann, in Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne n° 12, pages 1124-1125
  5. DRAC
  6. a et b Base Mérimée notice n°PA67000066 [archive] consulté le 15/05/2018

Contribuez aussi à cet article


Commentaires[modifier | modifier le wikicode]

Vous n'êtes pas autorisé à publier de commentaire.


Digito

Il y a un mois
Pointage 0
Merci pour la nouvelle photo principale Wilfred, elle est tellement plus belle qu'avant que je n'ai pas reconnu le bâtiment au premier coup d'oeil!

Jocelyne BOES

Il y a 9 mois
Pointage 0

Maison qui mêle Renaissance allemande au style 1900.

Inscrite en 2005 sur la liste des Monuments historiques du Bas Rhin. Maison commandée par l'entrepreneur FAIST aux architectes LUTKE et BACKES avec qui il avait collaboré pour des immeubles à Strasbourg.

" ... abolition à la fois de la symétrie et de l'unité et un déséquilibre dans l'organisation totale malgré une unité des motifs stylistiques. L'influence allemande est le facteur le plus marqué..." cf: HORNSTEIN S. Tendances d'architecture art nouveau à Strasbourg, THÈSE, Strasbourg, 1981.

Pignons ondulants aux fenêtres tripartites. Loggia.Porche avec colonne à cannelures torsadées.

Portique d'entrée ventilé par une ouverture circulaire sur le côté. Belle porte piétonne en bois, ajourée d'un vitrail en pâte de verre opaque rappelant style MacIntosh.

source DRAC