Loading...

Pavillon Josephine (Strasbourg)

De Archi-Wiki

parc de l' Orangerie

Image principale
« 1968-10-00 » contient une séquence qui ne peut pas être interprétée avec une matrice de correspondance disponible pour les composants de date.
Chargement de la carte...

Date de construction 1804
Architecte Guillaume Renn
Pierre Valentin Boudhors
Structure Immeuble
Courant architectural néoclassique

Date de démolition 10/1968

Date de construction 1968
Architecte Robert Will

Date de rénovation 4/4/2013
Structure Bâtiments publics

Inscription à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques 25/6/1929
Consultez les 7 actualités de l'adresse


Pavillon Josephine1

Date 1804
Architecte Guillaume Renn
Pierre Valentin Boudhors


Le pavillon à l'origine a été construit en bois, sauf les façades monumentales.

Le pavillon de Boudhors, du nom de l'architecte, est plus connu aujourd'hui sous le nom de pavillon de l'Orangerie. Selon des sources concordantes, un deuxième architecte du nom de Guillaume Renn aurait participé à la réalisation du Pavillon (se reporter à la biographie de cet architecte).

Le pavillon a été construit pour abriter des orangers qui ont été offerts dès la fin du XVIIIème par les républicains qui les ont confisqués au château de Bouxwiller lors de la révolution2

Le pavillon prendra le nom de Joséphine du nom de Joséphine de Beauharnais [archive], impératrice des Français, femme de Napoléon Bonaparte, car celle ci y aurait séjourné une nuit3.

La légende de l'illustration de Benjamin Zix , visible ci-dessous est la suivante:" Vue du Jardin et de l’Orangerie Joséphine construite par ordre de Monsieur Shée [archive] Conseiller d’Etat Commandant de la Légion d’honneur Préfet du Département du Bas Rhin, sous l’administration de M. Hermann [archive], Membre de La Légion d’honneur Maire de la Ville de Strasbourg, sous la Direction et l’Approbation de M. Kastner Ingénieur en Chef de première classe au Corps Impérial des Ponts et Chaussées ; d’après les Projets de Monsieur Boudhors Père Ingénieur ordinaire des Ponts et Chaussées chargé des travaux de la dite Ville."

Information

Date 25/6/1929

Inscrit sur l'inventaire des Monuments Historiques le 25/06/1929

Bâtiment de l'Orangerie

Démolition

Date 10/1968

Un terrible incendie ravage le pavillon Joséphine. Seules les façades en pierre sont sauvegardées.

Construction

Date 1968
Architecte Robert Will

Le pavillon Joséphine est reconstruit à l'identique par l'architecte en chef de la ville de Strasbourg Robert Will.

A l'étage, le décor semble d'origine.

Travaux en cours4

Date 4/4/2013

Le pavillon Joséphine est actuellement fermé pour travaux, la réouverture est prévue en mai après un chantier de sept mois;

Il s'agit de mettre le bâtiment aux normes de sécurité et d'accessibilité, et d'en profiter pour restaurer parquets, murs, boiseries de la grande salle d'animation;

Peintures, changement des tentures, amélioration accoustique et d'éclairage sont également au programme;

Le tout pour un budget de près d'un million euros, supporté par la Ville.5

Références

Contribuez aussi à cet article

Commentaires[modifier | modifier le wikicode]

Vous n'êtes pas autorisé à publier de commentaire.


Anne-françoise auberger

Il y a 11 mois
Pointage 0

Qui aurait des information sur un vase en pierre sculpté, probablement du 18 ème siècle, aujourd'hui disparu mais cité et remarqué à l'Orangerie en 1955 par Gauthier Thieling, conservateur du musée de Bouxwiller?

C'est une demande de l'Adiq via son journal "Le Quinze" du mois de novembre.

Fabien Romary

Il y a 11 mois
Pointage 0

Plus je penses au plan du pavillon Joséphine [archive] et plus je me demande qu'elle a été l'influence avec le plan de la fameuse Saline royale d'Arc et Senans [archive]. Voir le plan en forme de théâtre à l'antique de la Saline royale [archive]..

Chalgrin (1739-1811) fut le professeur de Boudhors, il était aussi un contemporain de Claude Nicolas Ledoux [archive] (1736-1808), l'auteur de la Saline royale.

La Saline royale et le pavillon Joséphine partage donc ce plan de théâtre à l'antique, avec une scène, pour le premier symbolisé par l'usine et la maison du directeur et le second par le pavillon Joséphine. Pour filer la métaphore, les "spectateurs" du pavillon Joséphine serait donc les promeneurs le long des allées.

Aw2mw bot

Il y a 11 mois
Pointage 0
pourquoi joséphine de Beauharnais passait une nuit au pavillon de l'orangerie?