Loading...

Ancienne Grande Saline (Salins-les-Bains)

De Archi-Wiki

place des Salines

Image principale
Chargement de la carte...

Date de transformation 2009
Structure Bâtiments publics
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Musée du sel

Date 2009

Historique

Le Musée du Sel est ouvert au public depuis 2009. L’agence d’architecture Malcotti-Roussey de Luxeuil-les-Bains et l'architecte Thierry Gheza ont transformé l’ancienne saline de la ville en musée du sel.

C'est en 1962 que la Saline de Salins a fermé ses portes.

La Ville de Salins-les-Bains en devient propriétaire en 1966.

Ce site majeur du patrimoine industriel franc-comtois fait l’objet de plusieurs reconnaissances nationales ou internationales.

La Grande Saline de Salins-les-Bains a été reconnue le 27 juin 2009 au Patrimoine mondial de l’UNESCO en extension de l’inscription de la Saline Royale d’Arc-et-Senans en 1982.

Dans un souci de cohérence, l’ensemble des Salines de Salins a été classé Monument Historique le 8 décembre 2009.

Descriptif architectural

"Au premier abord, on remarque cette ''boîte'' en acier autopatinable. Une boîte voulue comme un signal par le cabinet Malcotti-Roussey de Luxeuil-les-Bains, maître d'oeuvre du chantier, et qui traduit la rudesse du site, l'usure du temps et le labeur. A y regarder de plus près on s'aperçoit également que cette boîte met particulièrement en valeur les toits des magasins des sels et les grandes cheminées qui trônent au-dessus de la salle des poêles. Le tout mêlé aux paysages verdoyants qui entourent Salins-les-Bains, dans une élégante palette de couleurs.

Loin de laisser le visiteur insensible, le nouveau musée du Sel est un exemple d'intégration réussie entre une architecture novatrice et des bâtiments historiques qui marquent par leur présence".

Ancienne Grande Saline

"La Grande Saline de Salins-les-Bains fut en activité pendant 1200 ans, jusqu’en 1962. De 1780 à 1895, son eau salée a été acheminée sur une distance de 21km par des saumoducs jusqu’à la Saline Royale d’Arc-et-Senans, construite à proximité d’un massif forestier important pour en assurer le combustible. La Saline de Salins abrite une galerie souterraine du XIIIe siècle avec une pompe hydraulique du XIXe toujours en fonctionnement. La salle des Poêles laisse imaginer la pénibilité du travail des sauniers pour récolter l’Or Blanc."

Historique

"Comme toutes les salines de la région de Franche-Comté, la Saline utilisait les sources d'eaux salées comme matière première.

Le sel, "l'Or Blanc", était obtenu par évaporation artificielle, par opposition aux marais salants. La résurgence de sources d’eau salée au fond de la vallée s’explique géologiquement par la présence d’un banc de sel gemme à 240 mètres de profondeur, lessivé par des infiltrations.

Différentes techniques se sont succédées dans le temps pour puiser puis pomper cette saumure (l'eau salée).

Pour pratiquer l'évaporation de ces saumures, pendant plusieurs siècles, le bois a servi de combustible. Mais pour des raisons calorifiques et économiques le charbon fut adopté au début du XIXème siècle.

L'évolution des techniques, le manque de place, la conservation par le froid auront raison de la Saline de Salins qui fermera ses portes en 1962. Les Salines sont propriété de la Ville de Salins-les-Bains depuis 1966".

Classé Monument Historique

Classement par arrêté du 8 décembre 2009.

- Grande saline : l'ensemble des bâtiments souterrains et de surface, y compris la tour de Flore, en totalité, avec leurs installations techniques, les vestiges des murs de clôture et la porte, les sols et sous-sols de l'emprise de la saline et les vestiges archéologiques qu'ils contiennent.

- Petite saline : le puits à Muyre.1

Voir également le dossier d'inventaire [archive]

Patrimoine mondial de l'UNESCO

Date 2009

Les Salines de Salins-les-Bains sont inscrites depuis 2009 sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en complément de la Saline royale d'Arc-et-Senans déja sur la liste depuis 1982.

Elles figurent sur la liste avec le titre:

"De la grande saline de Salins-les-Bains à la saline royale d’Arc-et-Senans, la production du sel ignigène".


Références

Sources

- La grande saline de Salins-les-Bains, site internet [archive] , consulté le 12/08/2017.

- Site de l'UNESCO [archive] , consulté le 12/08/17. - Site officiel de la Grande Saline de Salins-les-Bains [archive] , consulté le 12/08/2017.

- site internet Patrimoine Unesco [archive] , consulté le 12/08/2017.

Contribuez aussi à cet article

Commentaires[modifier | modifier le wikicode]

Vous n'êtes pas autorisé à publier de commentaire.